Connect with us

Société

26 Organisations appellent à une marche citoyenne le 1er Novembre à Paris.Pour le rejet des élections du 12 Décembre en Algérie, la libération des détenus politiques et d’opinions.

Published

on

Par Nawel Thabet

Dans un communiqué commun, adressé à la presse, dont une copie au site Médianawplus, 26 organisations de différentes composantes, partis, collectifs de citoyens Algériens en France , appellent  à une marche citoyenne le Vendredi 1er Novembre 2019 à 14h à Paris. De la place de la République à la place de la Bastille.

Les organisateurs de cette deuxième marche après celle du 6 Octobre dernier, ont écrit « Nous, organisations, partis, comités et collectifs de citoyens algériens en France, déclarons aux côtés de nos compatriotes en Algérie et dans toutes les régions du monde, nous réapproprier le 1er Novembre 1954, en manifestant pacifiquement pour l’avènement d’un État démocratique et social.

Nous appelons l’ensemble des citoyens Algériens en France à la marche qui aura lieu Vendredi 1er Novembre 2019. »

Il faut rappeler que cette marche coïncidera avec le 65eme anniversaire du déclenchement de la Guerre d’Algérie. Cette dernière(marche) symbolise l’engagement de l’ensemble des collectifs et organisations de la diaspora algérienne qui militent pour la consécration d’un État de droit et d’une véritable démocratie en Algérie.

Les signataires concluent leur communiqué « Au lieu de satisfaire les revendications légitimes du peuple, le pouvoir de fait manœuvre et tente de diviser le peuple afin de se maintenir par un retour par la force aux élections présidentielles dans le cadre de la constitution illégitime. »

Et ajoutent » Pire encore, il achète la caution et le silence des gouvernements étrangers en supprimant la règle de souveraineté 49/51 dans le secteur économique et promulgue la loi sur les hydrocarbures, concoctée avec les multinationales, ouvrant la porte au bradage des richesses nationales en hypothéquant l’avenir des générations futures. Ces lois, maintenues malgré un rejet unanime du peuple en mobilisation permanente, donnent un sens singulier au mot d’ordre central « Yetnahaougaa ». »

« Malgré la répression, les intimidations, les arrestations, les condamnations lourdes par une justice aux ordres, les manœuvres de tout genre, dont la tentative de passage en force pour une élection présidentielle le 12 Décembre ; le peuple algérien refuse le pouvoir de fait et continue de braver pacifiquement les forces de répression et exige chaque semaine la libération de tous les détenus politiques et d’opinions. »

Parmi les exigences des participants, on retiens: L’annulation du simulacre présidentiel du 12 décembre 2019 en faveur d’un vrai changement et d’un véritable processus destiné à instaurer une vraie démocratie; La libération immédiate et sans conditions des détenus politiques et d’opinion et le respect des droits humains; Le départ du Système et de ses symboles; Une période de transition en dehors du système avec un processus constituant en vue de refonder l’État et les institutions sur des bases démocratiques.

Les organisations signataires

Action Citoyenne pour l’Algérie (ACA), Action pour le Changement et la Démocratie en Algérie (ACDA), Association Communauté algérienne à l’étranger (ALCAEE), Comité Algérien pour la Deuxième République (CA2R), Collectif des Amis du Manifeste Pour une Algérie Nouvelle (CAMAN), Comité de Citoyens Algériens en France Pour l’Assemblée Constituante Souveraine (CCAF-PACS), Collectif Arts Visuels, Collectif Libérons l’Algérie, Debout l’Algérie, Jil Jadid Europe, Dzayer 2.0, Etudiants Nord Algériens en France (ENAF), FFS France Nord, Humanistes DZ, Inter collectif pour la transition démocratique, les Progressistes, Ligue de la Défense Algérie (LDA), Mouvement pour la Jeunesse et le Changement (MJC), Mouvement BTYKAR Section France, Propositions Citoyennes Algérie (PCA), Pour Une Nouvelle Algérie(PUNA), Réseau Algérien Contre la Répression et pour la Libération de détenus, Riposte Internationale, Sawt E’Chaab, Union pour le Changement et le Progrès France (UCP France), Union Etudiants Algériens en France(UEAF)FS France Nord

 

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Société

Sept policiers désarmés depuis l’attaque de la préfecture

Published

on

By

Par Nawel Thabet

 

Sept policiers ont été désarmés, suite à des signalements pour radicalisation, depuis l’attaque de la préfecture de Paris le 03 Octobre dernier, selon l’annonce du préfet de la police de Paris .

Suite à son audition, devant la commission d’enquête de l’assemblée national, Didier Lallement a déclaré que 48 signalements étaient en cours d’examen dont certains qui datent avant la tuerie de la préfecture de Paris.

Il a ajouté qu’il a demandé au directeur général de la police nationale la suspension de trois fonctionnaires.

 

Continue Reading

Société

L’attaque de la mosquée de Bayonne n’est plus un acte terroriste.

Published

on

By

Par Nawel Thabet

 

Deux jours après l’attaque de la mosquée de Bayonne qui a fait deux blessés par balles. L’expertise psychiatrique que le suspect a fait l’objet, « conclu à une altération partielle de son discernement et /ou du contrôle de ses actes »,précise le parquet de Bayonne, mercredi 30 Octobre.

Le procureur a fait savoir que le parquet national antiterroriste n’entend pas se saisir du dossier.

Une information judiciaire est ouverte pour : Tentative d’assassinat ; dégradation et destruction aggravées ; violence avec usage d’une arme.

Un ancien candidat RN

l’octogénaire, Claude Sinké, ancien candidat pour le parti du Rassemblement National  de Marine le Pen, aux élections départementales de 2015 dans les Landes.

Connu par ses idées extrémistes, »Il ya quelques années, l’octogénaire avait partagé sur Facebook son admiration pour le polémiste Eric Zemmour. », selon un témoin cité par La République des Pyrénées.

Macron »la République fait bloc »

Emmanuel Macron, a porté son soutien Mardi 29 Octobre, aux deux victimes de la mosquée de Bayonne blessés par balles « La République fait bloc autour d’eux,comme elle fait bloc autour de chacun de ses enfants,lorsque l’obscurantisme et l’intolérance réapparaissent », a déclaré le chef de l’État lors de l’inauguration du centre européen du judaïsme à Paris.

L’octogénaire voulait venger Notre-Dame de Paris

Au lendemain de l’attaque de la mosquée de Bayonne, le procureur de la République de Bayonne, a annoncé lors d’un point de presse que l’octogénaire suspecté d’avoir attaqué la mosquée avait évoqué lors de ses premières auditions, qu’il voulait venger la destruction de la cathédrale Notre -Dame de Paris.

Il a expliqué que l’incendie a été évoqué par des membres de la communauté musulmane.En affirmant son geste était par volonté.

Rappel des fait 

Il était 15h20, lundi 28 Octobre, lorsque l’alerte était donnée.Deux fidèles  de la mosquée de Bayonne grièvement blessés par un assaillant d’un  certain âge, qui a pris la fuite après une tentative d’incendie.

Des voisins ont relevés sa plaque d’immatriculation, un élément qui aidera les enquêteurs à appréhender l’octogénaire en fin d’après-midi, à son domicile de Saint-Martin – de Seignanx, dans les Landes.

Il s’agissait d’un ancien candidat RN, d’extrême droite, Claude Sinké 84 ans.

 

 

Continue Reading

Société

Macron « La République fait bloc autour des deux blessés de la mosquée de Bayonne »

Published

on

By

Par Medianawplus

Emmanuel Macron, a porté son soutien Mardi 29 Octobre, aux deux victimes de la mosquée de Bayonne blessés par balles « La République fait bloc autour d’eux,comme elle fait bloc autour de chacun de ses enfants,lorsque l’obscurantisme et l’intolérance réapparaissent », a déclaré le chef de l’État lors de l’inauguration du centre européen du judaïsme à Paris.

Au lendemain de l’attaque de la mosquée de Bayonne, le procureur de la République de Bayonne, a annoncé lors d’un point de presse que l’octogénaire suspecté d’avoir attaqué la mosquée avait évoqué lors de ses premières auditions, qu’il voulait venger la destruction de la cathédrale Notre -Dame de Paris.

Il a expliqué que l’incendie a été évoqué par des membres de la communauté musulmane.En affirmant son geste était par volonté.

 

 

 

Continue Reading

ACTU DU MOMENT

Facebook