Connect with us

France

La marche contre l’islamophobie à Paris “cette manifestation est un cri d’alerte à l’opinion public pour dire stop au racisme et à la discrimination”

Published

on

Par Nawel Thabet

La marche nationale contre l’islamophobie à Paris est arrivée à la place de la Nation vers 16 heures de l’après midi depuis la Gare du Nord ou elle a débuté  à 13heures.

” On serait au moins 40 voire 50 000 personnes aujourd’hui”, revendique l’initiateur de l’appel à la marche, l’élu de Seine Saint Denis, Madjid Messaoudene, sur son compte Twitter.

Le cortège de milliers de manifestants, citoyens et responsables politiques, a traversé le boulevard Magenta, la place de la République, la place Auguste Métivier, le boulevard Ménilmontant et l’avenue Philippe Auguste.

Malgré le rétropédalage de plusieurs élus de la gauche dont  ” La France insoumise LFI” et ‘Europe Écologie les Verts, un grand nombre de personnalités politiques a répondu présent dans cette marche.

On trouve à leur tête le chef de fil de” la France insoumise”, Jean Luc Mélenchon, le député Eric Coquerel, Nathalie Arthaud, de  force ouvrière et Olivier Besancenot, le porte parole du Nouveau parti anticapitaliste”NPA”. Ce dernier a déclaré en direct de la marche sur l’antène de BFMTV “, cette manifestation est un cri d’alerte à l’opinion pour dire Stop au racisme et à la discrimination.”

Edwy Plenel, le fondateur de Mediapart et un des signataires de cet appel, était présent, et a bien précisé à Medianawplus, qu’il participait à cette marche en tant que citoyen, pour dire Stop à cette discrimination de la communauté musulmane.

” il y ‘en a mare de cette islamophobie”, ” il y’ en a mare de ce racisme” et “résistance”, ” Français et Musulmans, fiers de nos deux identités” , c’étaient les slogans qu’ont scandé les manifestants de tout âge ; certains accompagnés de leurs enfants.

 

Une marche qui divise la gauche 

Plusieurs responsables politiques qui avaient initialement signé  le texte  de cet appel à manifester, ont décidé de ne pas y participer.

Certains élus du groupe de “France insoumise” et d’Europe Écologie- les Verts, n’assument pas une partie du texte corédigé par le collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) en association avec plus de 50 personnalités.

Quelques expressions employées dans le texte, ont provoqué un malaise au sein des groupes de ces élus.D’autres ne le valident pas. Comme c’est le cas pour Yannick Jadot d’Europe Écologie -les Verts.

Ce sont quelques passages de ce texte qui ont entrainé le retrait de ces députés, tels que”l’existence de lois liberticides contre les musulmans en France.”

Le secrétaire général de l’Union des Associations Musulmanes, l’UAM 93,  M’Hammed Henniche, avait expliqué dans une déclaration à Medianawplus , qu’il n’était pas surpris de ce rétropédalage de ces élus signataires, en affirmant que d’autres suivront.

,

Il avait estimé que “Ces élus sont dans une phase de justification en répondant à plusieurs questions en même temps :la loi de 1905 sur la laïcité, le voile ou l’islam politique.”, dans ce contexte politico-médiatique de mélange des genres et des concepts.

Il avait précisé que ” la communauté musulmane en France vit un profond malaise quotidien, dans la rue et au sein de son travail… Un malaise qui touche en grande partie les diplômés à cause de leur prénoms à consonance arabe ou encore, a cause du voile pour les femmes.”

En rajoutant que le problème est de taille. Certains personnes ne se sentent pas gênées quand il ont affaire à des musulmanes qui occupent des postes de femmes de ménages, ou des gardes d’enfants, ou à des musulmans éboueurs… mais dés qu’on parle d’un cadre supérieur,l’islam politique surgit.”.

Pour lui “c’est ça le problème, on veut des musulmans mais, on veut qu’ils restent toujours minables et misérables” affirme le secrétaire général de l’UAM93 M’hammed Henniche.

Plusieurs signataires

Il faut rappeler que parmi les signataires, on notera,  l’initiateur de l’appel Madjid Messaoudene, élu de Saint Denis, le chef du parti de la France insoumise,Jean -Luc Mélenchon  les journalistes Edwy plenel, fondateur de Mediapart, Rokaya Dialo, réalisatrice,Aida Touihri, Taha Bouhafs, le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez, Olivier Besancenot, le porte parole du Nouveau parti anticapitaliste”NPA”, la sénatrice EELV  de Paris Esther Benbassa, l’humoriste Yassine Belattar,Leïla chabi eurodéputée LFI,Saïd Bouamama, Sociologue;Azzédine Taibi, maire PCF de Stains , M’hammed Henniche, secrétaire général de l’Union des Associations Musulmanes l’UAM93, Benoit Hamon Génération.s.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

France

Le ministre de la santé Olivier Véran : ” une quatrième vague épidémique dès la fin juillet en France “

Published

on

By

Par Medianawplus

 

Le ministre de la santé Olivier Véran a déclaré, dimanche 04 juillet sur Twitter qu’ une quatrième vague épédimique est possible dès la fin du mois de juillet en France “, après la progression rapide du variant Delta et le ralentissement de la compagne vaccinale.

Dans une série de messages partagés sur son compte Twitter le ministre de la santé Olivier Véran a tiré la sonnette d’alarme ” Depuis 5 jours , le virus ne baisse plus, il réaugmente.A cause du variant delta qui est très contagieux.L’exemple anglais montre qu’une vague est possible dès la fin juillet”

Dans un autre message partagé toujours sur Twitter, le ministre réitère ses appels à la vaccination ” Cette semaine , 4.1 millions d’entre vous ont été vaccinés en centre ou en ville , dont 1.2 millions pour votre première injection .Un record .Mais nous devons aller encore plus vite “, a insisté Olivier Véran.

Continue Reading

France

Martigues : des tags anti-musulmans inscrits sur le centre de formation Dar Ennour, annexe de l’Institut Al-Ghazali

Published

on

By

Par Nawel Thabet / Medianawplus

 

 Les musulmans de Martigues, à leurs tête Azeddine Djaghballou, ont été choqués ce dimanche 04 juillet, après la découverte des tags anti-musulmans sur  les murs, fenêtres, volets et poubelles du centre de formation des imams, “Dar Ennour ” , annexe de l’Institut Al- Ghazali de la Grande Mosquée de Paris.

“Musulman = porc”, “dehors les bougnoules”, ou encore des appels à la justice pour les victimes des attentats du Bataclan, de Nice ou Samuel Paty…

Pour le président du centre, Azeddine Djaghballou dans une déclaration à la presse locale ” La Provence ” ,”Nous restons paisibles car des choses plus graves se passent. Le bien-vivre ensemble reste notre objectif et ce genre de geste est celui d’une petite minorité.

De son côté, dans un communiqué,  le recteur de La Grande Mosquée de Paris Chems-eddine Hafiz  ” a déploré et  a condamné très fermement les tags abjects retrouvés ce matin sur les murs de l’annexe de notre institut de formation des imams à Martigues. Solidarité et unité face à de tels actes d’intolérance”

Il a qualifié ces tags ” racistes et anti-musulmans qui portent atteite aux étudiants appelés à devenir nos futurs imams de France et qui devant de tels actes ne renonceront pas à œuvrer pour l’unité de notre société et de notre pays”.

Le recteur a appelé  les fidèles à se rassembler le dimanche 11 juillet à Martigues à 14h30, ou il sera présent , pour soutenir les étudiants , les responsables et à la communauté musulmane de Martigues.

Ches -eddine Hafiz, ne cache pas son inquiétude de la montée des actes anti-musulmans en France et exhorte les autorités à renforcer ” de manière concrète et urgente “, la sécurité des lieux cultuels en France.

Le recteur a appelé  les fidèles à se rassembler le dimanche 11 juillet à Martigues à 14h30, ou il sera présent , pour soutenir les étudiants , les responsables et à la communauté musulmane de Martigues.

Ches -eddine Hafiz, ne cache pas son inquiétude de la montée des actes anti-musulmans en France et exhorte les autorités à renforcer ” de manière concrète et urgente “, la sécurité des lieux cultuels en France.

Le ministre de l’intérieur Gérald Darmami, a apporté son soutien  au recteur de la Grande Mosquée de Paris ainsi qu’aux équipes de l’institut.En annoncant sur son compte Twitter, qu’une enquête a été ouverte et que ” tous les moyens de l’État ont été mobilisés pour retrouver les acteurs de ces actes “

 

Continue Reading

France

Élections régionales et départementales:Une abstention record de 67,05%

Published

on

By

Par Medianawplus

 

Le  grand vainqueur des élections régionales et départementales, ce dimanche 20 juin,  était : l’abstention de 67.05% , selon les sondages pour France télévision.

Cette abstention était de 50,09 % lors du premier tour des élections régionales de 2015, et de 53,67 % lors du premier tour des régionales de 2010.

 

Continue Reading

ACTU DU MOMENT

Facebook