Connect with us

International

Les collectifs de la diaspora Algérienne d’Europe et d’Amérique appellent à des « Assises nationales de transition »

Published

on

Par Nawel Thabet
Onze collectifs de la diaspora Algérienne d’Europe et d’Amérique sous la coordination internationale de Free Algeria, appellent à organiser des « Assises nationales de transition », sur trois jours, les 05,06 et 07 décembre, en France et dans plusieurs pays du monde.
La démarche intervient une semaine avant l’éléction présidentielle prévue le 12 décembre prochain en Algérie. Cette dernière est massivement refusées par la majorité du peuple Algérien notamment par le mouvement de contestation pacifique El Hirak né le 22 février 2019.
Une pétition a été mise en ligne. Lancée par Free Algeria depuis 4 jours, elle a réuni 624 signatures dans le but d’atteindre 1000 signatures.
« Face à ces revendications légitimes du Peuple Algérien, un État de droit inclusif, fondé sur la justice, les droits et libertés individuels et collectifs, des institutions légitimes qui respectent la séparation des pouvoirs. Le pouvoir refuse aujourd’hui de s’engager dans un processus transparent conduisant à un vrai changement. Pire, il s’apprête à imposer une fausse solution qui consiste à aller vers une élection présidentielle rejetée par la quasi-totalité des citoyens Algériens. Cette position, si elle est maintenue, est hasardeuse et dangereuse ! », souligne le texte de la pétition.

Le texte précise, »Nous, citoyens Algériens, exprimons le souhait de voir apparaître dans les plus brefs délais, une solution à la crise institutionnelle et politique dans laquelle les autorités actuelles ont plongé le pays »

Et, »Nous, citoyens Algériens, rejetons toute tentative de récupération politique, démagogique, populiste ou sécuritaire, mais prenons acte des intentions et des projets exprimés par plusieurs acteurs politiques et de la société civile, notamment de l’appel du Pacte de l’Alternative Démocratique (PAD) et des Dynamiques de la Société Civile (DSC) à une « Conférence Nationale » ouverte à l’ensemble des forces vives de la Nation ».

Sous la conduite de personnalités nationales intègres

Selon toujours le même texte de la pétition mis en ligne, la diaspora Algérienne précise que « Dans la continuité de cette dynamique, nous, citoyens Algériens, regroupés au sein de Free Algeria, et dans la Coordination Internationale de la Diaspora Algérienne à travers tous les Collectifs d’Europe et d’Amérique*, appelons le Pacte de l’Alternative Démocratique (PAD) et les Dynamiques de la Société Civile (DSC), à prendre l’initiative d’organiser les « Assises Nationales de Transition », précédant l’installation d’une Instance Collégiale de Transition, sous la conduite de personnalités nationales intègres, compétentes et sans connivence avec le système actuel. »

« Nous, citoyens Algériens, appelons toutes les femmes et tous les hommes de bonne volonté à unir leurs forces, pour porter un projet commun pour l’Algérie, issu d’un dialogue et d’un consensus national. »

Une opportunité de dialogue

« Les « Assises nationales de transition », seront un espace de débat inclusif portant sur:

La définition d’un projet de société pour la Nation toute entière, sur la base des revendications légitimes exprimées par le Peuple Algérien depuis le 22 février 2019 ;

La mise en place d’une instance chargée de gérer la période de transition ;

Définition de la nature des missions confiées à l’Instance Collégiale de Transition et l’établissement de la feuille de route qui doit accompagner le processus transitionnel. »

« Ces « Assises nationales de transition » offrent une formidable opportunité de dialogue où chacun pourra exprimer sa vision, et où tous ensemble nous participerons à la refonte de nos institutions, pour une meilleure justice sociale, une affirmation des droits et libertés et l’établissement d’un État de droit. »

« Idéalement, ces Assises doivent se tenir naturellement à l’intérieur du pays. Faute d’autorisation délivrée par les autorités compétentes, la Diaspora Algérienne se mettrait au service de la révolution et travaillerait sans relâche à la réussite de ces Assises, dans un endroit choisi dans la collégialité, afin de voir se concrétiser ce dialogue national indispensable entre tous les acteurs du Hirak. », confirme la pétition.

Il faut rappeler que la contestation dure depuis 9 mois en Algérie, de façon massive et pacifique. Elle a déjà réussi à annuler deux présidentielles en Avril et en Juillet

Signataires au 19 novembre 2019 :

FREE ALGERIA: Une Coordination Internationale de la Diaspora Algérienne d’Europe et d’Amérique, à travers les Collectifs suivants :

  • Collectif des Algériens des Alpes Maritimes
  • Collectif Debout l’Algérie Angoulême
  • Collectif Debout l’Algérie Lorraine
  • Collectif de Soutien Lyonnais au Peuple Algérien
  • Collettivo Algeria Libera Democratica Italia
  • Collectif Debout l’Algérie Paris
  • Collectif DZ United San Francisco
  • Collectif des Algériens de Strasbourg
  • Collectif des Algériens de Toulouse
  • Collectif Stand For Algeria Vienne
  •  Riposte Internationale

 

 

International

L’Iran reconnait avoir abattu par « erreur » le Boeing737 et ses 176 occupants

Published

on

By

Par Medianawplus

 

Après trois jours du crash du Boeing 737 d’Ukraine Airlines, Téhéran a finalement présenté ses excuses samedi 11 janvier pour avoir abattu l’avion par « erreur ».

Dans un Tweet le président Iranien Hassan Rohani présente ses excuses. L’Iran regrette « profondément  » ce crash , »une grande tragédie et une erreur impardonnable ».

« L’enquête interne des forces armées a conclu que de manière regrettable des missiles lancés par erreur ont provoqué l’écrasement de l’avion ukrainien et la mort de 176 innocents », a -t-il écrit sur Twitter.

Plus tôt, le ministre des affaires étrangères iranien Mohamed Jawad Zarif, avait déjà Tweeté »regrets,excuses et condoléances », en soulignant que Washington n’était pas étranger de ce drame.

Le chef de la diplomatie iranienne faisait allusion dans son Tweet à la tension provoquée par l’élimination du général iranien Qassem Soleimani le 3 janvier dans un tir de drone à Bagdad, sur décision du président Donald Trump, avant des tirs de missiles iraniens sur deux bases abritant des soldats américains en Irak.

Le chef de l’état Major a précisé que « le responsable de cette erreur va être traduit immédiatement en justice. »

Pour rappel, Téhéran avait catégoriquement nié la thèse, privilégiée par plusieurs pays, notamment le Canada, selon laquelle le Boeing 737 de la companie ukrainienne UIA, aurait été touché par un missile.

Deux minutes après son décollage, l’avion s’est écrasé ,tuant tous ses 176 passagers et membres d’équipage.

 

 

 

 

 

 

Continue Reading

International

Algérie: La tenue des Assises Nationales de la Démocratie le 25 janvier à Alger

Published

on

By

Par Nawel Thabet/ Medianawplus

 

La tenue des « Assises Nationales de la Démocratie » auront lieu le vingt cinq janvier en Algérie, indique le collectif Free Algeria de la diaspora algérienne à l’étranger, dans son communiqué de presse.

« Le collectif Free Algeria et l’ensemble des organisations de la diaspora algérienne qui le composent, se réjouissent de l’annonce ce jour, par le Pacte de l’Alternative Démocratique (PAD), de la tenue prochaine des Assises Nationales de la Démocratie.

Celles-ci se tiendront le 25 janvier 2020, à Alger, et réuniront « toutes celles et ceux qui agissent en faveur de l’alternative démocratique ». Elles auront pour objectif de définir « les principes, valeurs et fondements d’un État de droit civil, social et démocratique ».

« Free Algeria se félicite que son appel du 19 novembre dernier ait été entendu par les forces politiques et citoyennes du Pacte de l’Alternative Démocratique, avec lesquelles le dialogue a été nourri depuis cette date. »

le collectif a réaffirmé son opposition à la dernière présidentielle .

« Free Algeria dénonce le coup de force électoral du 12 décembre 2019, rejette les faux dialogues et continue d’exiger le départ du système, de ses symboles et de ceux qui l’incarnent. »

Il maintien sa demande concernant la libération de tous les détenus depuis le soulèvement du Hirak.

« Free Algeria exige par ailleurs la libération immédiate et inconditionnelle de tous les détenus d’opinion et ne saurait se satisfaire d’une justice qui reste aux ordres du système. »

« Le Peuple Algérien aspire désormais à l’édification d’un État de droit inclusif, fondé sur la justice, les droits et libertés individuelles et collectives ainsi que des institutions légitimes qui respectent la séparation des pouvoirs. »

Il conclu : »Le collectif Free Algeria assure son soutien entier à la démarche engagée par le Pacte de l’Alternative Démocratique et se déclare partie prenante des prochaines Assises Nationales de la Démocratie qui se tiendront à Alger fin janvier. »

Pour rappel, Free Algeria est un espace de dialogue, d’échange et de coordination entre les différentes associations et organisations de la diaspora algérienne d’Europe et d’Amérique du Nord.

 

Continue Reading

International

Carlos Ghosn « Je ne suis pas au-dessus des lois…J’ai senti que j’étais l’otage d’un pays »

Published

on

By

Par Nawel Thabet/ Medianawplus

« Je ne suis pas au -dessus des lois … Il y n avait aucune chance que je sois traité équitablement . J’ai senti que j’étais l’otage d’un pays que j’ai servi pendant 17 ans . », a dénoncé Carlos Ghosn lors de sa conférence de presse mondiale mercredi 8 janvier à Beyrouth au Liban.

Carlos Ghosn a expliqué pendant deux heures et demi en quatres langues, français,anglais,arabe et portugais.

« J’ai attendu ce jour avec impatience depuis quatre cents jours, depuis que j’ai été brutalement enlevé de mon monde. »

Il a assuré qu’il se présentait devant les médias du monde entier pour « laver son honneur »,tandis que des documents défilaient derrière lui pour soutenir ses propos.

Pour Carlos Ghosn cette affaire était un « coup monté ».

Il a également évoqué une « collusion » entre Nissan et le procureur japonais, concernant son arrestation; En précisant que » je n’ai pas fui la justice mais j’ai échappé à l’injustice. »

Il revient sur  les conditions de sa détention au Japon .Il décrit « une petite cellule » la lumière jour et nuit , 30 minutes par jour pour la promenade , deux douches par semaine et l’impossibilité de parler à quelqu’un qui parle en Français ou en anglais.

« On a voulu salir mon image « 

Il est revenu notamment sur l’affaire du château de Verssailles, concernant deux soirées » Ce n’était pas pour faire comme Louis XIV et Marie- Antoinette ».

La première  a eu lieu en 2014 pour fêter les quinze ans de l’alliance,dont la date coïncidait avec son anniversaire. La deuxième  a été organisée pour célébrer à la fois  son mariage avec son épouse Carole et les cinquante ans de cette dernière.

Il a en outre montrer un document stipulant que la salle du château de Versailles devait être mise à disposition à titre gratuit , en raison du mécénat de Renault pour le château.

Il faut rappeler que l’ancien PDG de l’alliance Renault- Nissan , le franco-libanaCarlos Ghosn, est arrivé à Beyrouth, au Liban lundi 30 décembre 2019. Il a quitté le Japon où il était placé sous contrôle judiciaire et assigné à résidence à Tokyo.Accusé de malversations financières et visé par une notice rouge d’Interpol à la demande du Japon.

 

 

 

 

Continue Reading

ACTU DU MOMENT

Facebook