Connect with us

International

Algérie :Les deux anciens premiers ministres Ouyahia et Sellal condamnés à 15 et 12 ans de prison ferme

Published

on

Par Nawel Thabet / Medianaplus

Le tribunal correctionnel de Sidi M’hammed à Alger a rendu mardi 10  décembre,  son verdict dans un procès historique pour corruption  en Algérie.

Deux  anciens premiers ministres algériens, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, de l’ère de Bouteflika, ont été condamnés respectivement, à quinze et douze ans de prison ferme pour corruption.

Ces deux proches de l’ex président Abdelaziz Bouteflika, poussés à la démission sous la pression de la rue en avril dernier; étaient jugés depuis le mercredi 4 décembre avec d’autres anciens hauts dirigeants politiques et des grands patrons  pour des malversations dans le secteur de l’industrie automobile.

L’ancien ministre de l’industrie , Abddeslam Bouchouareb, en fuite à l’étranger, a lui aussi été condamné par contumace à vingt ans de prison et un mandat d’arrêt international a été émis.

Deux autres anciens ministres de l’industrie; Youcef Youcefi et Mahdjoub Bedda., ont écopé de dix ans de prison ferme.

Ancienne préfète, Nouria Yamina Zerhouni, qui elle comparaissait libre,s’est vu infliger cinq ans de prison ferme .

L’ancien président du Forum des chefs d’entreprises , PDG du n°1 privé du BTP Algérien, a été condamné à sept ans de prison ferme.

Les trois autres hommes d’affaires,propriétaires des usines de montage de véhicules,  Ahmed Mazouz, Hassen Arbaoui et Mohamed Bairi, ont écopé respectivement de sept ans, six ans et trois ans de prison ferme.

Bien confisqués

Les biens de l’ensemble des fonctionnaires et ceux de leurs familles ont été confisqués, a annoncé le juge.

C’est la première fois depuis l’indépendance, en 1962, qu’étaient jugés des dirigeants de ce rang.Ce procès était le premier, d’une dizaine d’autres jugements a venir.

L’annonce du verdict de ce procès historique intervient à deux jours de l’élection présidentielle, prévu le  jeudi 12 décembre.Cette dernière, massivement rejetée par les manifestants qui accusent les candidats en lice d’être tous associés, de près ou de loin , au pouvoir de l’ancien président.

International

Coronavirus: Un premier cas confirmé en Algérie

Published

on

By

Par Nawel Thabet / Medianawplus

Le ministre de la santé , Abderrahmane Benbouzid , annonce ce soir ,mardi 25  février , qu’un ressortissant italien arrivé en Algérie le 17 février est atteint du coronavirus(covid-19). Dans un discours télévisé, sur la les chaines Algériennes.

« Toutes les mesures ont été prises pour prendre le malade en charge » précise le ministre.

 

 

 

Continue Reading

International

L’Iran reconnait avoir abattu par « erreur » le Boeing737 et ses 176 occupants

Published

on

By

Par Medianawplus

 

Après trois jours du crash du Boeing 737 d’Ukraine Airlines, Téhéran a finalement présenté ses excuses samedi 11 janvier pour avoir abattu l’avion par « erreur ».

Dans un Tweet le président Iranien Hassan Rohani présente ses excuses. L’Iran regrette « profondément  » ce crash , »une grande tragédie et une erreur impardonnable ».

« L’enquête interne des forces armées a conclu que de manière regrettable des missiles lancés par erreur ont provoqué l’écrasement de l’avion ukrainien et la mort de 176 innocents », a -t-il écrit sur Twitter.

Plus tôt, le ministre des affaires étrangères iranien Mohamed Jawad Zarif, avait déjà Tweeté »regrets,excuses et condoléances », en soulignant que Washington n’était pas étranger de ce drame.

Le chef de la diplomatie iranienne faisait allusion dans son Tweet à la tension provoquée par l’élimination du général iranien Qassem Soleimani le 3 janvier dans un tir de drone à Bagdad, sur décision du président Donald Trump, avant des tirs de missiles iraniens sur deux bases abritant des soldats américains en Irak.

Le chef de l’état Major a précisé que « le responsable de cette erreur va être traduit immédiatement en justice. »

Pour rappel, Téhéran avait catégoriquement nié la thèse, privilégiée par plusieurs pays, notamment le Canada, selon laquelle le Boeing 737 de la companie ukrainienne UIA, aurait été touché par un missile.

Deux minutes après son décollage, l’avion s’est écrasé ,tuant tous ses 176 passagers et membres d’équipage.

 

 

 

 

 

 

Continue Reading

International

Algérie: La tenue des Assises Nationales de la Démocratie le 25 janvier à Alger

Published

on

By

Par Nawel Thabet/ Medianawplus

 

La tenue des « Assises Nationales de la Démocratie » auront lieu le vingt cinq janvier en Algérie, indique le collectif Free Algeria de la diaspora algérienne à l’étranger, dans son communiqué de presse.

« Le collectif Free Algeria et l’ensemble des organisations de la diaspora algérienne qui le composent, se réjouissent de l’annonce ce jour, par le Pacte de l’Alternative Démocratique (PAD), de la tenue prochaine des Assises Nationales de la Démocratie.

Celles-ci se tiendront le 25 janvier 2020, à Alger, et réuniront « toutes celles et ceux qui agissent en faveur de l’alternative démocratique ». Elles auront pour objectif de définir « les principes, valeurs et fondements d’un État de droit civil, social et démocratique ».

« Free Algeria se félicite que son appel du 19 novembre dernier ait été entendu par les forces politiques et citoyennes du Pacte de l’Alternative Démocratique, avec lesquelles le dialogue a été nourri depuis cette date. »

le collectif a réaffirmé son opposition à la dernière présidentielle .

« Free Algeria dénonce le coup de force électoral du 12 décembre 2019, rejette les faux dialogues et continue d’exiger le départ du système, de ses symboles et de ceux qui l’incarnent. »

Il maintien sa demande concernant la libération de tous les détenus depuis le soulèvement du Hirak.

« Free Algeria exige par ailleurs la libération immédiate et inconditionnelle de tous les détenus d’opinion et ne saurait se satisfaire d’une justice qui reste aux ordres du système. »

« Le Peuple Algérien aspire désormais à l’édification d’un État de droit inclusif, fondé sur la justice, les droits et libertés individuelles et collectives ainsi que des institutions légitimes qui respectent la séparation des pouvoirs. »

Il conclu : »Le collectif Free Algeria assure son soutien entier à la démarche engagée par le Pacte de l’Alternative Démocratique et se déclare partie prenante des prochaines Assises Nationales de la Démocratie qui se tiendront à Alger fin janvier. »

Pour rappel, Free Algeria est un espace de dialogue, d’échange et de coordination entre les différentes associations et organisations de la diaspora algérienne d’Europe et d’Amérique du Nord.

 

Continue Reading

ACTU DU MOMENT

Facebook