Connect with us

France

Ressortissents Anglo-algériens bloqués à Roissy: L’Ambassade d’Algérie reste sur ses positions et les passagers résistent

Published

on

Par Nawel Thabet / Medianawplus

 

Un groupe de  27 ressortissants Algériens résident en Grande Bretagne est actuellement bloqué, depuis trois semaines, à l’aéroport de Paris Roissy Charles de Gaulle.

Ces passagers en provenance de Londres,  et qui disposaient de billets de la compagnie Air Algérie et de réservations confirmées,  devaient regagner Alger via Paris.

Selon le communiqué de l’Ambassade d’Algérie à Paris, “les passagers avaient pourtant été informés, avant leur départ de Londres, de l’annulation de leurs billets d’avion Paris-Alger.”

“Et en dépit de cette notification, ils ont tenu à se déplacer à Paris les 27 et 28 février 2021.”

L’ambassade précise que «le consul d’Algérie à Créteil, en présence du représentant d’Air Algérie à Paris, a rencontré à plusieurs reprises, depuis le 2 mars 2021, certains membres de ce groupe pour échanger sur leur situation et la nécessité de retourner à leurs lieux de résidence en attendant la réouverture des frontières».

Medianawplus a pu interviewer l’un des passagers de ce groupe, vendredi 19 mars.Il nous décrit la “triste réalité” :

“Seuls quelques ressortissants ,disposant d’une messagerie électronique, avaient pu être informés de l’annulation de leurs billets . Les autres membres du groupe sont restés dans l’ignorance totale de ces nouvelles directives.

Arrivés à Paris  ils découvrent l’annulation de leurs billets”.

“Nous vivons depuis trois semaines dans la zone de transit du Terminal 2, dormant sur des sièges ou à même le sol… Voilà la triste réalité”.

Il indique que “Air Algérie  a pris en charge les frais de restauration des passagers durant la période du 28 février au 9 mars.Et depuis ,ils ne bénéficient d’aucune autre aide que celle offerte par des voyageurs tunisiens et d’autres.

France

Près de 1200 plateaux-repas distribués par la mosquée de la paix à Nîmes depuis le début du Ramadhan en France

Published

on

By

Par Nawel Thabet / Medianawplus

 

En cette période marquée par la troisième vague de la pandémie de Covid-19 en France, le Ramadhan a débuté mardi 13 avril.

Et ,pour la deuxième année consécutive, les musulmans de France célèbrent ce mois sacré avec de nouvelles restrictions sanitaires.

Le contexte sanitaire n’a pas empêché, l’idée de partage , qui est au cœur du mois sacré du Ramadhan.

La mosquée de la paix à Nîmes, comme d’autres, à travers l’Hexagone, organise des distributions de plateaux -repas pour les plus démunis, de toutes confessions, croyants et non croyants, les étudiants, les familles dans le besoin, tous les jours.

“Grace aux dons des fidèles ainsi qu’aux fonds propres engagés par notre mosquée, a pu distribué, près de 1200  repas depuis le début du mois sacré”, explique le président de la mosquée de la paix Abdallah Zekri.

Photo du président de la mosquée Abdallah Zekri entrain de distribuer les repas à côté des fidèles

Il ajoute ” Certains fidèles livrent même des repas directement chez les chibanis qui vivent seuls.On est très heureux cette année, la générosité et la solidarité des commerçants du quartier de la ZUP sud à Nîmes sont au rendez-vous en pleine crise sanitaire de la pandémie du Covid-19 qui ne fait pas de distinction”.

“Plusieurs équipes sont mobilisés derrière les fourneaux pour assurer la continuité des repas durant tout le mois… nous les remerciant pour leur dévouement, Laaroussi, Houari, Khalfi et la liste est longue”, conclu Abdallah Zekri.

 

 

 

Continue Reading

France

Covid-19 : Emmanuel Macron s’exprimera mercredi soir à 20 heures

Published

on

By

Par Medianawplus

 

Le président de la République Emmanuel Macron, s’adressera aux français Mercredi soir à 20 heures, a annoncé l’Élysée.

Plusieurs scénarios sont à l’étude, fermer les écoles en avançant les vacances scolaires ? Étendre les mesures de freinage à d’autres départements ? Ou bien “pousser les murs” des hôpitaux en attendant l’effet des vaccinations ? Face aux critiques sur sa stratégie anti-Covid, et avec près de 5 000 patients “en soins critiques “, le chef de l’État Emmanuel Macron devra faire, mercredi 31 mars , des choix difficiles, lors du conseil de défense à l’Élysée, avant sa prise de parole.

 

Continue Reading

France

France/ Algérie : Emmanuel Macron reconnait que l’avocat et dirigeant nationaliste Ali Boumendjel avait été “torturé et assassiné” par l’armée française

Published

on

By

Par Nawel Thabet / Medianawplus

 

64 après, le président français Emmanuel Macron a reconnu, mardi 2 mars 2021, que l’avocat et dirigeant nationaliste Ali Boumendjel avait été “torturé et assassiné” par l’armée française,selon un communiqué de l’Élysée.

“le Président de la République a reçu au Palais de l’Elysée quatre des petits-enfants d’Ali Boumendjel pour leur dire, au nom de la France, ce que (sa veuve) Malika Boumendjel aurait voulu entendre : Ali Boumendjel ne s’est pas suicidé. Il a été torturé puis assassiné.”

“Au cœur de la Bataille d’Alger, il fut arrêté par l’armée française, placé au secret, torturé, puis assassiné le 23 mars 1957. Paul Aussaresses avoua lui-même avoir ordonné à l’un de ses subordonnés de le tuer et de maquiller le crime en suicide.”, selon le communiqué.

Cette reconnaissance par la France fait partie des préconisations du rapport Benjamin Stora  remis, le 20 janvier dernier,  sur la mémoire de la colonisation et de la guerre d’Algérie. Conformément à la mission que le Président de la République lui avait confiée.

L’Élysée souligne,”sa volonté de poursuivre le travail engagé depuis plusieurs années pour recueillir les témoignages encourager le travail des historiens par l’ouverture des archives, afin de donner à toutes les familles des disparus, des deux côtés de la Méditerranée, les moyens de connaître la vérité”

Et ajoute que,” Ce travail sera prolongé et approfondi au cours des prochains mois, afin que nous puissions avancer vers l’apaisement et la réconciliation.”

“Regarder l’Histoire en face, reconnaître la vérité des faits, ne permettra pas de refermer des plaies toujours ouvertes, mais aidera à frayer le chemin de l’avenir.”

“C’est dans cet esprit que le Président de la République a souhaité faire ce geste de reconnaissance, qui n’est pas un acte isolé.”, prévient l’Élysée dans son communiqué.

“Aucun crime, aucune atrocité commise par quiconque pendant la Guerre d’Algérie ne peut être excusé ni occulté. Ils doivent être regardés avec courage et lucidité, dans l’absolu respect de toutes celles et ceux dont ils ont déchiré la vie et brisé le destin.”

“La génération des petits-enfants d’Ali Boumendjel doit pouvoir construire son destin, loin des deux ornières que sont l’amnésie et le ressentiment. C’est pour eux désormais, pour la jeunesse française et algérienne, qu’il nous faut avancer sur la voie de la vérité, la seule qui puisse conduire à la réconciliation des mémoires.”, conclut l’Élysée.

Il faut rappeler que Paris et Alger ont fait de la “réconciliation des mémoires”, un dossier prioritaire, à l’approche du 60e anniversaire de l’indépendance de l’Algérie, le 5 juillet 2022.

Qui-est Ali Boumendjel?

Ali Boumendjel est né le 23 mai 1919, à Relizane, dans une famille riche en talents, imprégnée de voyages, de culture et de combats politiques. Son père, instituteur, lui transmit le goût des savoirs. Le brillant écolier se fraya sans mal une place sur les bancs de la faculté de droit d’Alger. C’est fort d’une culture ouverte, généreuse, humaniste, puisant aux sources des Lumières, qu’Ali Boumendjel s’engagea bientôt en politique, contre l’injustice du système colonial et pour l’indépendance de l’Algérie. Le discours qu’il prononça en 1955 au Congrès mondial d’Helsinki témoigne de son engagement en faveur de la paix.

Ali Boumendjel laissait derrière lui un héritage politique important. Ses combats et son courage ont marqué à jamais les esprits algériens et français, parmi lesquels René Capitant, qui avait été son professeur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Continue Reading

ACTU DU MOMENT

Facebook