Connect with us

International

L’Algérie vue de l’espace le jour de la fête de son indépendance

Published

on

Crédit photo Thomas Pesquet. Twitter

Par Nawel Thabet /  Medianawplus

 

Hasard de calendrier ou coïncidence avec la fête de l’indépendance en Algérie aujourd’hui lundi 05 juillet 2021 , l’astronaute français Thomas Pesquet vient de partager des photos d’Algérie, prise de la station spatiale internationale  ISS .

L’Algérie vue de l’espace le jour de son indépendance le 05 juillet 2021
Photos partagées par Thoma Pesquet

Les photos montrent les hauteurs de la casbah à la pointe est sa baie.Avec une forme en croissant presque parfaite, écrit Thomas Pesquet sur son compte Twitter.

Les hauteurs de la casbah en Algérie à la pointe est sa baie en forme de croissant.
Thomas Pesquet partage de l’espace les photos de l’Algérie le jour de la fête de son indépendance le 05 juillet 2021

Il a publié trois photos avec un double commentaire  en français et en anglais ” Alger des hauteurs de la casbah à la pointe est sa baie .Avec sa forme en croissant presque parfaite, elle attire facilement l’œil”

Thomas Pesquet partage régulièrement de superbes photos de notre planète à partir de l’espace pour  que nous puissions découvrir chaque jour les trésors cachés de la terre.

Les dernières sublimes photos partagées de Thomas Pesquet, étaient celles de la Mecque le jour de l’Aid El Fitr.

 

International

Affaire Pegasus: L’Ambassadeur d’Algérie en France dépose plainte contre RSF

Published

on

By

L'Ambassadeur d'Algérie en France Mohamed -Antar Daoud

Par Nawel Thabet /  Medianawplus

 

L’Ambassadeur d’Algérie en France, Mohamed-Antar DAOUD a déposé, 
ce vendredi 23 juillet , une plainte pour diffamation,  auprès des instances judiciaires françaises, à l’encontre de Reporters Sans Frontières (RSF), a indiqué l’ambassade dans un communiqué adressé à la presse.
La plainte intervient suite à la publication de RSF d’ un communiqué daté du 19 juillet dernier sur son site -web révélant que ” l’Algérie faisait partie des utilisateurs du logiciel espion israélien Pegasus, pour espionner d’autres parties”.

L’Ambassadeur a démenti formellement ces accusations en les qualifiant ” d’inadmissibles” et ” mensongères”  et qui relèvent de la manipulation de RSF connue pour son acharnement vis-à-vis 
de l’Algérie.”, a-t-il souligné.

Il a confirmé que ” l’Algérie  ne dispose aucunement de ce logiciel 
et n’a jamais eu à l’utiliser, ni à traiter ou à collaborer, de quelque manière que ce soit, avec les parties détenant cette technologie à des fins d’espionnage visant à porter atteinte à l’honneur et à la réputation de pays respectueux de la légalité internationale.”

Il faut rappeler que ce scandale international, révélé dimanche 18 juillet dernier, par le consortium de journalistes Forbidden Stories avec la collaboration des 16 médias d’investigation, ne cesse d’avoir des répercussions à travers le monde.

Plusieurs personnalités ont été ciblés , journalistes, opposants politiques,  militants mais aussi chefs d’État comme Emmanuel Macron.

Continue Reading

International

Rwanda : Emmanuel Macron ” La France a endossé une responsabilité accablante “

Published

on

By

Par  Medianawplus

 

Emmanuel Macron est arrivé à la capitale rwandaise Kigali, jeudi 27 mai,  accueillit par son homologue Paul Kagame. 27 ans après le génocide.

Dans son discours  de réconciliation,très attendu, par les rwandais, le chef de l’État a réfuté toute ” complicité” de Paris mais a reconnu “la responsabilité” du gouvernement français.

Il a déclaré que ” la France n’a pas été complice…mais elle a fait trop longtemps prévaloir le silence sur l’examen de la vérité “.

Il a ajouté ” En me tenant, avec humilité et respect, à vos côtés, ce jour, je viens reconnaître nos responsabilités”.

Sans avoir présenter des excuses, le président de la République, a su choisir les mots. Ces mots ont été bien reçu par son homologue Rwandais. Des propos qui ont ” plus de valeur que des excuses”, a salué le président Rwandais Paul Kagame.

Le chef de l’État a estimé que “La France a un devoir : celui de regarder l’histoire en face en face et de reconnaitre la part de souffrance qu’elle a infligée au peuple rwandais”.

Il a poursuivi ” en voulant faire obstacle à un conflit régional ou une guerre civile, elle restait de fait aux côtés d’un régime génocidaire . En ignorant les alertes des plus lucides observateurs, la France endossait une responsabilité accablante dans un engrenage qui a abouti au pire, alors même qu’elle cherchait précisément à l’éviter”

Écrire une nouvelle page entre les deux pays. Emmanuel Macron a annoncé la normalisation des relations avec la réouverture de l’Ambassade et la nomination d’un ambassadeur français au Rwanda où le poste est vacant depuis 2015.

Il faut rappeler que la tragédie du génocide Rwandais a fait au moins 800.000 morts de la communauté Tutsi, entre avril et juillet 1994.

Continue Reading

International

Algérie : Les conditions de la réouverture partielle des frontières suscitent la colère de la diaspora algérienne en France

Published

on

By

Par Nawel Thabet / Medianawplus

 

Les conditions de la réouverture partielle des frontières annoncées par le gouvernement en Algérie, le 16 mai dernier, suscitent la colère au sein de la diaspora en France.

Après 15 mois de fermeture, la joie a fait place à la déception. la nouvelle était brutale pour les algériens établis en France.

Parmi les mesures annoncées, l’isolation obligatoire des 5 jours à l’arrivée en Algérie, combien même avec un PCR négatif,  aux frais du voyageur dans un hôtel pré-désigné, rencontre une incompréhension totale.

Pour Tahar qui attend depuis plus d’un an de revoir sa maman à Oran et guette la mise en ligne de la vente des billets, “cette réouverture est au compte goutte, on ne pas la différencier du vol commercial ou du vol de rapatriement… c’est le flou total”, a-t-il confié à Medianawplus.

“Une forme de poursuite d’une fermeture qui ne dit pas son nom”

Pour Jil Jadid Monde,dans un communiqué adressé à la presse,  “la mesure de confinement obligatoire est injustifiée au regard des autres mesures proposées dont l’exigence d’un test PCR négatif de moins de 36 heures. Cette mesure suscite d’ores et déjà inquiétude, incompréhension et mécontentement, tant la mesure est assimilée à un barrage à tout souhait de rejoindre les siens en Algérie. C’est là une forme de poursuite d’une fermeture qui ne dit pas son nom.”

Le parti de l’opposition rappelle que “dans le contexte sanitaire actuel, si les citoyens algériens résidents à l’étranger sont, en responsabilité, pleinement conscients de la nécessité que soient respectées des règles de préservation collective, il est exagéré d’imposer un régime aussi contraignant, qui manifestement ne présentera pas plus de protection, dès lors que le test PCR exigé est négatif et de moins de 36 heures ou que certains sont déjà vaccinés”.

Jil Jadid Monde réitère “ses propositions qui permettent de garantir la sauvegarde de la santé de tous et qui sont en application dans une large majorité de pays qui ont gardé leurs frontières ouvertes, en particulier à leurs ressortissants, à savoir vaccination ou test PCR négatif de moins de 72 heures, ce qui garantira à tout un chacun de jouir de son droit de se rendre dans son pays.”

Un appel à la mobilisation

Dans le même contexte, un appel anonyme à la mobilisation a été lancé sur les réseaux sociaux,  devant l’Ambassade d’Algérie à Paris et tous les consulats en France samedi 29 mai 2021 à 11h, qualifiant ces mesures d'”inadmissibles “, selon le message relayé par les réseaux sociaux.

Un appel similaire a été partagé sur la page Facebook “Étudiants -cadres Algériens en France”.

 

 

 

Continue Reading

ACTU DU MOMENT

Facebook