IMG 1621

Abdallah Zekri « Il est regrettable que le CFCM n’ai pas été consulté par le CCIF »

Par Nawel Thabet

Le président de l’observatoire contre l’islamophobie, et, délégué général du CFCM, Abdallah Zekri, n’était pas présent à la marche nationale contre l’islamophobie organisée dimanche 10 novembre à Paris.

IL a trouvé, regrettable que le conseil Français du culte musulman CFCM, n’ai pas été consulté par le collectif contre l’islamophobie de France CCIF , et, n’a pas caché son exaspération face à ce comportement.

Au lendemain de cette mobilisation, dans une déclaration faite à Medianawplus,  Abdallah Zerkri, a considéré que les organisateurs ont donné plus d’importance aux partis politiques qu’au Conseil Français du culte musulman CFCM.

Il a expliqué que le collectif n’a pas communiqué son texte » il n’a pas souhaité collaborer avec nous, ni nous envoyer le texte pour qu’on puisse le consulter , voire rajouter ou corriger, comme il a l’habitude de le faire, lorsqu’on mène des actions ensemble. »

Par ailleurs, Abdallah Zekri a confirmé qu’il a été saisi par plusieurs conseils régionaux du CFCM, qui demandaient comment participer à cette marche. Il leur a été recommandé de participer à titre personnel, ou bien au nom de leurs mosquées mais pas au nom du CFCM.

« Je ne peux pas participer à une marche, pour laquelle, on ne m’a pas consulté. », déclare Abdallah Zekri.

CCIF: La marche a été une réussite

De son côté, le directeur du collectif contre l’islamophobie de France CCIF,  Jawad Bachar, a expliqué dans sa déclaration à Medianawplus , que L’idée était de faire en sorte, que cette marche soit ouverte à tout le monde sans sélection.Il précise en outre,

que ce n’était pas uniquement à l’initiative du CCIF, mais de  plusieurs associations, collectifs et organisations. Et rappelle, que la tribune a bien été signée par les deux partis politiques « La France Insoumise LFI » et Europe écologie-Les Verts.

Il a souligné qu’il y’ avait par ailleurs, d’autres organisations non signataires présentes, tel que la ligue des Droits de l’Homme.

Le souci avec le CFCM, est que ce dernier « ne s’était pas manifesté, mais, la porte reste toujours ouverte pour les prochaines actions et c’est a eux de se manifester »

Le directeur du CCIF, Jawad Bachar, a estimé par ailleurs, que cette marche a été une réussite .

La manifestation a réuni plus de 13 500 selon les sondages d’Odoxa et près de 40 voire 50 000 personnes selon l’initiateur de cette mobilisation l’élu de Seine Saint Denis, Madjid Messaoudene.

Une polémique sur la présence d’étoiles et des croissants jaunes

lors de cette marche, quelques manifestants ont arboré une étoile a cinq branches à côté d’un croissant jaune, notamment sur le manteau d’une fillette.

Cette photo a été tweetée par la sénatrice Europe Écologie- les verts Esther Benbassa.

Ce symbole rappelle l’étoile jaune imposé aux juifs pendant la seconde guerre mondiale.

Interrogée par plusieurs médias, et après avoir subi une série d’accusations d’antisémitisme sur Tweeter,  la sénatrice a estimé que « La condition des juifs dans les années noires et celle des musulmans aujourd’hui ne sont pas compatibles, mais que, nos contemporains stigmatisés, s’identifient à ces souffrances passées, est tout à fait compréhensible. Personne ne vole ici sa souffrance à personne. »

Cette photo a fait réagir plusieurs personnalités politiques et a créée une indignation au sein de la classe politique.

 

About Nawel

Check Also

IMG 5815 copie

Le franco-algérien,fondateur de RECYKIOSK, sauve une femme d’affaire d’une cyberattaque

vues: 244 Par  Nawel Thabet / Medianawplus   Un franco-algérien, fondateur de la société RECYKIOSK, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
MEDIANAWPLUS