vlcsnap 2019 07 24 08h26m10s633
Retransmission de la finale de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 sur le parvis de l’IMA à Paris ©Medianawplus

Fête de la musique 2022: l’Institut du Monde Arabe à Paris met à l’honneur 20 artistes algériens

Sous le slogan, « ONE, TWO, THREE, VIVA L’ALGÉRIE ! », l’Institut du Monde Arabe à Paris,  met à l’honneur une vingtaine d’artistes algériens, mardi 21 juin à l’occasion de la célébration des 40 ans de la fête de la musique.

Par Nawel Thabet /  Medianawplus

Une affiche aux couleurs du  patrimoine culturel algérien qui s’invite sur le parvis de l’Institut du Monde Arabe à Paris, dès 19 heures.

Une vingtaine d’artistes algériens, se donneront en concert toute la nuit,pour faire vibrer le public gratuitement au rythme du répertoire emblématique algérien du kabyle, au châabi,en passant par l’électro raï. Cette initiative intervient dans le cadre de la programmation 2022 “Regards sur l’Algérie.”

Après deux ans d’absence, en raison de la pandémie du Covid-19,l’Institut du Monde Arabe donne le “LA”, sur scène avec une série de concerts exceptionnels, gratuit sans réservation 100% algérien.

Parmi les artistes présents Sofiane Saidi, Ziyara, Samira Brahmia ou encore Cheikha Hadjla.Les concerts seront ponctués d’intermèdes joyeux entre fanfare, danse et karaoké.

LE PROGRAMME
(susceptible d’être modifié)

19h : Char Radio France
Naza (rap) / Young Pulse (DJ set électro)

19h30, Ziyara
(Ali Fadelane, Samir Inal, El Hadj Khalfa, Abdelkader Tab, Nuria Rovira Salat, Raphaël Zerbib)
Véritable Batucada brésilienne version orientale, Ziraya propose une fête de rue métissée entre danse, musique égyptienne et mélodies kabyles pour célébrer en fanfare la 40ème édition de la fête de la musique.

19h50, Naïma Yahi (karaoke)
Après avoir enflammé Lille, Marseille ou Toulouse, le Karaoké franco-algérien animé par la pétulante et érudite Naïma Yahi revient à Paris pour la Fête de la Musique ! De Dahmane el Harrachi en passant par Warda el Djazaïria ou Khaled, vous pourrez pousser la chansonnette tout en découvrant l’histoire de la création musicale des deux rives au XXe siècle.

20h10, Samira Brahmia
Chanteuse à l’identité plurielle, Samira Brahmia revendique sa liberté artistique. Tricotant des écheveaux arabo-andalous, africains, jazzy ou pop, elle puise avec le même bonheur aux sources d’Ella Fitzgerald, d’Edith Piaf, ou de Cheikha Rimitti dont elle a hérité du groove.

20h50, Hadjla & Sami
Cheikha Hadjla est née à Sidi Brahim dans la province de Sidi Belabesse ville berceau du Raï. Evoluant dans la tradition des médahated, elle est devenue l’une des figures underground du style en s’imposant avec sa voix puissante et habitée.
21h30 : Ziyara (2d passage)

21h50, Sofiane Saidi
Prince du Raï 2.0, Sofiane Saidi connecte des univers multiples : cabarets orientaux, clubs, bars, afters en bord de Seine où il pose sa voix sur les Dj sets. Entre Barbès et la jeunesse fêtarde du 3e millénaire, son live est une expérience de nuit, l’âme Raï dans un corps électro.

22h30, Naïma Yahi (Karaoke)

22h45, Sidi Bémol
Artiste protéiforme et inspiré, Sidi Bémol expérimente tous azimuts depuis toujours, n’hésitant pas à mêler joyeusement musique celtique, airs kabyles, chaâbis et chaouis, jazz ou musique gitane. Pour la Fête de la musique, il associe rythmiques traditionnelles au blues et au rock.

23h25, Naïma Yahi – Karaoke

23h40, Djam
Ahmed Djamil Ghouli (alias DJAM) compose et interprète des musiques actuelles algériennes et fonde Djmawi Africa en 2004. Désormais solo, sans cesse à la recherche de nouveaux sons, il se nourrit notamment des influences africaines et reggae qui lui sont chères.

00h20, Naïma Yahi (Karaoke)

 

 

About Nawel Thabet

Check Also

Fnjl8p5X0AAQFcV

25 000 travailleurs étrangers qui étaient en première ligne pendant le Covid-19, naturalisés français

Ils et elles sont des caissières, des professionnels de santé, des nounous, agents de sécurité …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook
MEDIANAWPLUS
new