Passage de la flamme olympique en loir et cher Raphael Beaugillet embrase le chaudron place de la Republique de Blois Chambord scaled
Raphaël Beaugillet embrase le chaudron, place de la République de Blois, Crédit photo Nawel Thabet / Medianawplus

La flamme olympique embrase le Loir-et-Cher : un passage royal entre châteaux et innovation

La 52e étape du Relais de la Flamme Olympique a transformé le Loir-et-Cher en une scène grandiose, mêlant patrimoine historique et esprit olympique moderne. Ce lundi 8 juillet, la flamme a parcouru un itinéraire royal, illuminant les joyaux architecturaux du département et captivant les spectateurs par des moments uniques d’innovation sportive.

Par Nawel Thabet / Medianawplus

Innovation et inclusivité à Blois.la capitale du Blésois a réservé un accueil chaleureux à la flamme olympique. Depuis le stade municipal des Allées, elle a parcouru les sites emblématiques de la ville : le château royal, l’escalier Denis Papin, les jardins de l’Évêché, la mairie et la cathédrale Saint-Louis. L’un des moments forts de cette étape fut le relais collectif en skateboard sur la place de la Résistance. Organisé par la Fédération Française de Roller et Skateboard, cet événement a mis en lumière l’inclusivité du sport.
Benjamin Coulier, athlète diagnostiqué autiste Asperger et champion de tennis reconverti au skateboard, a mené ce relais unique aux côtés de 23 autres skateurs, dont Sissi Drégoire-Perron, médaillée de bronze aux championnats de France de skateboard street.
Des porteurs de flamme inspirants
Plus de 120 porteurs ont eu l’honneur de transporter la flamme à travers le Loir-et-Cher. Parmi eux, des figures emblématiques du sport français :
Maud Fontenoy, première femme à avoir traversé l’océan Pacifique Sud à la rame sans assistance, Claude Issorat, 14 fois médaillé paralympique en course en fauteuil, Alexandra Lacrabère, handballeuse championne olympique, du monde et d’Europe et Mathilde Sénéchal, vice-championne d’Europe Junior sur 3000m, qualifiée pour le Marathon de Paris 2024.

La journée s’est conclue de manière émouvante avec Raphaël Beaugillet, médaillé de bronze paralympique en cyclisme sur piste à Tokyo 2020, allumant le chaudron dans sa ville natale de Blois.

Un parcours à travers l’histoire et la nature

Le voyage a débuté à Fréteval, où la flamme a illuminé l’Église Saint-Nicolas avant de se diriger vers le ZooParc de Beauval, classé 4e plus beau zoo du monde. Ici, un comité d’accueil inattendu, incluant les célèbres pandas, a accueilli la flamme avec enthousiasme.
À Vendôme, ville labellisée “Ville et Pays d’Art et d’Histoire”, le parcours a relié le stade Léo Lagrange à la porte Saint-Georges, vestige des anciennes fortifications. La flamme a ensuite fait escale au château de Chaumont-sur-Loire, site du renommé Festival International des Jardins, avant de traverser Thésée, village viticole au riche passé gallo-romain. Le point culminant de la journée fut sans doute le passage au Domaine de Chambord.
Ce joyau de la Renaissance, voulu par François Ier et inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, a offert un cadre majestueux à la flamme. Elle a gravi le célèbre escalier à double révolution conçu par Léonard de Vinci, avant de redescendre à travers les somptueux jardins.

Le Loir-et-Cher, terre de patrimoine et d’olympisme

Cette étape a mis en lumière la richesse du Loir-et-Cher, un département qui allie patrimoine historique exceptionnel et engagement sportif. Avec ses neuf appellations viticoles d’origine protégée, ses châteaux mondialement connus et son label “Terre de Jeux 2024”, le Loir-et-Cher incarne parfaitement l’alliance entre tradition et modernité que représentent les Jeux Olympiques. Le passage de la flamme olympique a non seulement célébré l’héritage culturel de la région, mais a également souligné son engagement envers l’inclusivité et l’innovation dans le sport. Des châteaux de la Loire aux skateboards dans les rues de Blois, cette 52e étape du relais a offert un spectacle unique, mêlant histoire, nature et esprit olympique.
Alors que la flamme poursuit son voyage vers le Loiret, le Loir-et-Cher a démontré sa capacité à unir passé et futur, tradition et innovation, dans une célébration vibrante de l’esprit olympique.
À 16 jours de l’ouverture des Jeux de Paris 2024, cette étape restera gravée dans les mémoires comme un moment où l’histoire et le sport moderne se sont rencontrés dans une symphonie parfaite.

About Nawel Thabet

Check Also

eyJwYXRoIjoiY2l0eS1vZi1wYXJpc1wvZmlsZVwvSjJDcXFLV2lWMWVZRVFWRFl4ZHYuanBnIn0 city of paris nwgqBSFPtHPVFJqQ FOvBZb3rZPTCSc0ufCi ohZzIk

Passage de la flamme à Paris: la torche olympique embrase la capitale dans un spectacle épique de 58,5 km

À l’aube des Jeux Olympiques 2024, Paris se prépare à accueillir la flamme olympique pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
MEDIANAWPLUS