np

L’IMA et 13 villes du monde arabe répondent par la poésie à la violence et le fanatisme

Par Nawel Thabet

« Répondre à la la violence par la culture. Répondre au fanatisme par la poésie » , tel était le vœu de Jack Lang, président de l’institut du monde arabe à Paris, pour lancer la 3e édition de la nuit de la poésie du samedi 16 novembre à 19 heures au dimanche 17 novembre à 6 heures du matin.

Quatre ans plus tard, l’institut du monde arabe rend hommage aux 130 victimes et plus de 350 blessés de la tragique soirée des attentats de Paris perpétrés le 13 novembre 2015.

La nouveauté de cette année, est que la nuit de la poésie résonnera de nouveau, dans un même temps et en dialogue avec l’institut du monde arabe, à travers 13 villes et capitales du monde arabe :Alger, Amman, Bagdad, Beyrouth, Djeddah, Doha, Khartoum, Le Caire, Manama, Marrakech, Rabat, Riyad et Tunis.

Faire gagner la culture partout dans le monde

Le président de l’institut du monde arabe, Jack Lang, à précisé dans une vidéo postée sur Youtube que « personne n’a oublié les abominables massacres du Bataclan, personne n’a oublié la violence, la folie, le fanatisme, la haine ».

Il ajoute « personne n’a oublié que Paris était gravement et terriblement endeuillée, c’était un moment terrible qu’il ne faut pas l’oublier, il faut le rappeler à chaque année. »

« Chacun apporte sa réponse, et celle de l’institut du monde arabe est une réponse par la poésie et la culture. Depuis trois ans nous organisons une nuit de poésie de 19h le soir jusqu’à 7h du matin à l’aube. », poursuit Jack Lang.

Le temple de dialogue, de l’union et de la paix

« Cette année, l’édition se déroulera simultanément dans  plusieurs villes et capitales du monde arabe, dans le même jour et à la même heure, c’est comme s’il y avait un pont d’amitié entre Paris et les capitales arabes, pour dire notre refus à la violence et notre volonté de faire gagner la culture et la beauté partout dans le le monde. », conclut le président de l’institut du monde arabe.

Depuis le lancement de cette nuit de la poésie en 2016, l’institut du monde arabe à Paris, se fait, pour cette nuit emblématique, le temple de dialogue, de l’union et de la paix autour de la beauté du verbe.

La nuit de la poésie, sera traduite en langue des signes française (LSF) par Trillogue.

Des plats et un petit déjeuner poétiques

Les participants vont découvrir les saveurs des cuisines méconnues du monde entier, grâce aux talents des Cuistots migrateurs. Ces derniers, sont le premier traiteur de cuisines du monde à employer des cuisiniers réfugiés.

Ceux-ci viennent du monde entier : Syrie, Iran, Népal, Ethiopie, Tchétchénie… et préparent les recettes de leur pays, familiales et authentiques.

A l’aube, un petit déjeuner poétique, inspiré des cuisines de Faeeq ( Syrie) et de Fariza ( Tchétchénie) sera servi:un jus maison syrien et une brioche babka tchétchène.

About Nawel

Check Also

PHOTO 2021 07 31 14 19 22 3

France : Une pastorale jouée intégralement en langue basque met à l’honneur l’Émir Abdelkader

vues: 151 Par Nawel Thabet / Medianawplus   Une pièce théâtrale jouée et chantée en …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
MEDIANAWPLUS