Presse Alice Sidoli SIA 8337
Le Président Emanuel Macron, sa femme Brigitte, Jack Lang et sa femme Monique, visitent l'expositions « Divas. D'Oum Kalthoum à Dalida », mercredi 30 juin 2021, Institut du monde arabe, Paris. ماكرون يشيد بنضال النجمات العربيات للتحرر من أم كلثوم إلى داليدا

L’institut du monde arabe : Macron rend hommage au combat des grandes divas arabes d’Oum Kalthoum à Dalida

Par Nawel Thabet / Medianawplus

 

 

Le président de la République, Emmanuel Macron, a rendu hommage, mercredi 30 juin,  à la splendeur des grandes divas arabes, qui incarnent la beauté, la poésie et l’émancipation, et touchent aujourd’hui encore le cœur de millions de gens à travers le monde.

Des icônes arabes, d’Oum Kalthoum à Warda al-Djazaïria, d’Asmahan à Fayrouz, de Laila Mourad à Samia Gamal, en passant par Souad Hosni, Sabah et Dalida. Elles furent les plus grandes artistes femmes de la musique et du cinéma arabe du XXe siècle.

Figures de proue d’un féminisme qui se confronte à des sociétés fondamentalement patriarcales, moteurs du rêve panarabique, porte-voix de l’indépendance et de la décolonisation.

 Jack Lang, président de l’IMA, a fait visiter l’exposition « Divas, d’Oum Kalthoum à Dalida »  ,au président de la République, Emmanuel Macron, en compagnie de son épouse Brigitte Macron. Les personnalités exceptionnelles mises à l’honneur dans cette exposition, des premières féministes égyptiennes à Oum Kalthoum, Asmahan, Warda, Fayrouz, et Dalida, sont des exemples très concrets, et plus que jamais d’actualité, de femmes puissantes prenant leurs destins en main pour s’émanciper.

Cette visite est intervenue, mercredi 30 juin,  à la marge du dîner d’ouverture à l’institut du monde arabe, du Forum « Génération Égalité », organisé par ONU Femmes et coprésidé par la France et le Mexique. Ce forum – dont l’IMA est partenaire vise à promouvoir l’égalité femmes-hommes par des engagements concrets des États, des organisations et de la société civile.

Hasard de calendrier ou coïncidence avec le forum, ces femmes puissantes sont bien des exemples et des Symboles adulés dans les sociétés arabes d’après-guerre.  Ces icônes intemporelles, aux carrières exceptionnelles s’imposent du Caire à Beyrouth, d’Alger à Paris, incarnant une période d’effervescence artistique et intellectuelle, une nouvelle image de la femme, ainsi que le renouveau politique national qui s’exprime au début des années 1920, notamment en Égypte, jusqu’aux années soixante dix.

 

Jack Lang,  président de l’Institut du monde arabe à Paris, a estimé que cette « exposition met ainsi en lumière, à travers ces divas, l’histoire sociale des femmes arabes et la naissance du féminisme au sein de ces sociétés patriarcales, leur participation au panarabisme et aux luttes d’indépendance dans les contextes de la colonisation et de la décolonisation, et – avant tout – leur rôle central dans les différents domaines artistiques qu’elles ont contribué à révolutionner. »

Brigitte Macron « ces divas sont des modèles pour nous »

Dans une déclaration faite à nos confrères de ARAB NEWS, à la marge de la visite, la première dame Brigitte Macron a confie que ces divas sont « des modèles pour nous »

Elle a ajouté que les divas qu’elle connait le mieux sont Oum Kalthoum et Fayrouz  , qu’il lui arrive d’écouter de temps en temps

 

 

 

 

 

 

Les crédits photos : IMA / Alice Sidoli.

About Nawel

Check Also

IMG 5815 copie

Le franco-algérien,fondateur de RECYKIOSK, sauve une femme d’affaire d’une cyberattaque

vues: 244 Par  Nawel Thabet / Medianawplus   Un franco-algérien, fondateur de la société RECYKIOSK, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
MEDIANAWPLUS