GIKfFeMWYAAAsHe
Éric Dupond-Moretti, le ministre de la Justice, garde des Sceaux, a pressé le grand sceau de la République et l'a associé au nouvel article de loi constitutionnelle. L'IVG est officiellement garantie par la Constitution française. Crédit photo Élysée

8 mars : l’IVG scellée dans la Constitution française

La France a choisi la journée internationale des droits des femmes, ce vendredi 8 mars symboliquement pour sceller la liberté de recourir à l’interruption volontaire de grossesse dans la Constitution.

Par Medianawplus

Après le vote du Congrès lundi inscrivant la liberté d’avorter dans la Constitution. Le texte a été scellé ce vendredi lors d’une cérémonie organisée place Vendôme à Paris à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes.

La cérémonie a été présidé par le Chef d’État Emmanuel Macron. “Durant de trop longues années, le destin des femmes était scellé par d’autres”, a déclaré le président de la République.

La cérémonie de scellement a été marqué par la projection au public d’un film retraçant les grandes étapes du droit à l’interruption volontaire de grossesse, de Gisèle Halimi à Simone Veil.

Éric Dupond-Moretti, le ministre de la Justice, garde des Sceaux, a ensuite pressé le grand sceau de la République et l’a associé au nouvel article de loi constitutionnelle. La liberté d’avorter est officiellement garantie par la Constitution française.
Emmanuel Macron souhaite désormais l’inscrire dans la charte des droits fondamentaux de l’Union européenne. Catherine Ringer a conclu la cérémonie avec une Marseillaise réinterprétée pour l’occasion.

Quarante-neuf ans après la loi Simone Veil relative à la légalisation de l’avortement, l’IVG est inscrite officiellement dans la constitution française ce lundi 4 mars 2024.
C’est historique selon les spécialistes. Le Parlement français s’est réuni en Congrès au Château de Versailles, pour voter l’inscription du droit à l’avortement dans la Constitution.Un texte a été adoptée avec 780 voix pour et 72 voix contre.

Aussitôt votée, l’inscription du droit à l’interruption volontaire de grossesse dans la Constitution a été saluée par les associations féministes. Elles réclament néanmoins un accès moins difficile à l’avortement, et plus de moyens aux centres dédiés.
L’IVG dans la Constitution “s’inscrit dans une histoire de batailles de mouvement féministes depuis très longtemps… . Ce n’est pas le cas dans le monde”, ont-elles déclaré à la presse.
Trois associations féministes ont été réunies au Trocadéro, à Paris, pour suivre le vote des parlementaires au Congrès sur écran géant.
Un peu plutôt dans l’après-midi, le premier ministre Gabriel Attal avait prononcé son discours “Aujourd’hui, le présent doit répondre à l’histoire”.
Le Chef du gouvernement a fait applaudir Simone Veil et son combat pour la légalisation de l’avortement. “Nous avons une dette morale” envers toutes les femmes qui “ont souffert dans leur chair”, a déclaré Gabriel Attal, devant les députés et sénateurs réunis en Congrès au château de Versailles.
Il a ajouté “Nous sommes hantés par la souffrance et par la mémoire de tant et tant de femmes qui, des décennies durant, ont souffert de ne pas pouvoir être libres”, a-t-il insisté, se félicitant de “l’aboutissement d’un long combat”.

About Nawel Thabet

Check Also

GKfS8kTXUAASIei

Vendée: un brancardier roué de coups à l’hôpital de Challans

Le service des urgences à l’hôpital de Challans sous le choc!Un brancardier en soins intensifs …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
MEDIANAWPLUS