Unknown 9 copie 4

Loir-et-Cher : comment va se dérouler l’exercice national de sécurité nucléaire?

Le dernier exercice national de sécurité nucléaire a été organisé à Saint-Laurent en 2018.Pour cette année 2023, cet exercice se déroulera sur deux jours,les 23 et 24 mai. Un seul objectif : tester le dispositif d’alerte et l’organisation de crise qui seraient déployés par les pouvoirs publics et EDF afin d’assurer la protection de la population dans l’hypothèse d’un accident nucléaire.

C’est ce qu’ a détaillé François Pesneau, préfet de Loir-et-Cher, ce vendredi 5 mai lors d’une conférence de presse à la préfecture aux côtés de Nicolas André, directeur de la centrale nucléaire  de Saint-Laurent.

Par Nawel Thabet / Medianawplus

Un scénario top secret jusqu’au 23 mai prochain.”Rien n’a été communiqué”, a expliqué François Pesneau, préfet de Loir-et-Cher.Pourquoi?« Parce que C’est un exercice qui est décidé au niveau national par l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN)”, pour tester la réaction des autorités locales.

Cet exercice mobilisera les personnels d’astreinte de la centrale nucléaire de Saint-Laurent et les équipes nationales de crise d’EDF ; les différents services opérationnels de l’État (gendarmerie nationale, police nationale, SDIS, SAMU, DSDEN, DDT, DDETS-PP, ARS, DDFIP, DREAL, délégué militaire départemental) ainsi que les collectivités locales concernées (conseil départemental de Loir-et-Cher et communes du périmètre des 5km) seront mobilisés, sous l’autorité du préfet de Loir-et-Cher.Il sera également observé par les autorités indépendantes (IRSN, ASN).
“Pas de panique!”, a rassuré François Pesneau.Le but est de jouer cet exercice il y aura des incidences et des répercutions sur la population.Parmi cette population il y a des écoles , des ÉHPAD, des exploitations agricoles On jouera ces répercutions au maximum:l’affolement de la population, des routes bloquées, les bouchons, mais on s’arrêtera avant …sans aller à l’évacuation des écoles par exemple.

IMG 2703 scaled
De gauche à droite : Nicolas André , directeur de la centrale nucléaire, François Pesneau, préfet de Loir-et-Cher et Pascal Huguet , président de la CLI. 
© photo Medianawplus.

Pour Nicolas André, directeur de la centrale nucléaire de Saint-Laurent,cette dernière dispose d’une organisation de crise qui permet de mobiliser des moyens exceptionnels « Nous faisons une dizaine d’exercices de sécurité par an à la centrale. Mais tous les 5 ans, il nous faut tester les interfaces avec les pouvoirs publics ,notamment ,l’opérabilité et les moyens de communication».
Il a souligné que, ce prochain exercice mobilisera plus de 60 personnes qui sont répartis sur des tours d’astreinte et seront plus de 300 personnes concernés par ces situations de crise.

IMG 2698 scaled

Pour la première fois le nouveau système FR-alert sera mis en œuvre pour prévenir la population: chaque personne dans le périmètre concerné, recevra un message sur son portable « La mention « Exercice » sera bien indiquée.
La préfecture donnera un rendez-vous aux habitants concernés à une réunion d’information publique le jeudi 11 mai à 19h à la salle Marcel Deschâtres à Saint-Laurent-Nouan.

About Nawel Thabet

Check Also

PHOTO 2024 04 08 11 44 22 1

COP régionale en Centre-Val de Loire : objectif… atteindre la neutralité empreinte carbone d’ici à 2050

Trois objectifs cruciaux pour la COP régionale en Centre-Val de Loire à réaliser afin d’atteindre …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
MEDIANAWPLUS