IMG 9350 scaled
Confinement d'une heure pour 1000 élèves et 125 adultes à Sant-Marie de Blois après une alerte à la menace, ce lundi 3 juin 2024.Crédit photo Nawel Thabet / Medianawplus

Alerte à la menace à Saint-Marie de Blois : confinement d’une heure pour 1000 élèves et 125 adultes

Lundi 3 juin 2024, une alerte à la menace a secoué l’institution Saint-Marie de Blois (SMB), entraînant le confinement de 1000 élèves et 125 adultes, dont 80 professeurs, pendant une heure. Corinne Carvois, la directrice, a déclenché le plan particulier de mise en sûreté (PPMS) après la réception d’un message menaçant l’établissement.

Par Nawel Thabet / Medianawplus

“Ceci n’est pas un exercice”, a balancé la directrice de l’Établissement, lors du déclenchement de l’alerte. Vers 9 heures, l’alarme d’alerte intrusion a retenti, déclenchant des mesures de sécurité exceptionnelles. “Mon but était de protéger les presque 1000 élèves et 125 employés dont 80 professeurs, et de les confiner”, a déclaré Corinne Carvois, sans donner plus de détails sur le message menaçant reçu.
Selon la procureure de la République, Charlotte Beluet et le commandant Xavier Counillet, du commissariat de Blois,interrogés par la Nouvelle République, une alerte à la bombe a été la cause de cet incident, suite à une messagerie piratée d’un élève, selon les premiers éléments.

Gestion efficace grâce aux exercices de simulation

La directrice s’est félicitée de l’efficacité des exercices de simulation de sécurité réguliers, le dernier datant de huit jours seulement. L’interdiction de l’utilisation des téléphones portables dans les classes a également permis une gestion sereine de la situation. “Cela a permis aux policiers de faire leurs investigations sans panique des parents d’élèves, et nous a laissé le temps de rédiger un message pour communiquer avec eux”, a-t-elle souligné.Avant d’ajouter que « les élèves étaient calmes”.

IMG 9337 scaled
Corinne Carvois, directrice de l’Institution Saint-Marie de Blois.Crédit photo Nawel Thabet / Medianawplus

Intervention rapide des forces de l’ordre

Après l’arrivée de la police, la situation est revenue à la normale en milieu de journée. Corinne Carvois a salué “la rapidité d’intervention des policiers et leur professionnalisme”. Une voiture de police est restée sur place toute la journée pour assurer la sécurité de l’établissement.

Peur et panique

Les élèves rencontrés à la sortie de l’établissement à midi ont décrit un sentiment de peur et de panique. “Il y en a qui ont pleuré et d’autres ont eu peur… parce que ce matin c’était vrai et ce n’était pas un exercice comme on a l’habitude de le faire, comme la dernière semaine. On est resté sous les tables pendant une heure, ça fait peur”, ont témoigné certains élèves.

Maintien des activités malgré l’incident

Malgré ce chamboulement d’agenda et d’organisation, l’institution Saint-Marie de Blois a pu maintenir sa cérémonie de remise de chèque, prévue depuis trois semaines. Cette cérémonie récompensait la performance remarquable des élèves, qui ont parcouru près de 12 000 kilomètres dans un projet pédagogique alliant sport et valeurs humaines, pour offrir deux chiens guides d’une valeur de 50 000 euros à deux personnes en déficience visuelle.
Dans cet incident, la réactivité de la direction, la préparation aux situations d’urgence et la coopération avec les forces de l’ordre ont permis de gérer efficacement cette alerte à la menace, tout en assurant la sécurité des élèves et du personnel de l’Établissement Saint-Marie de Blois.

About Nawel Thabet

Check Also

IMG 0143 scaled

Législatives anticipées : 16 044 procurations validées en une seule journée pour faciliter le vote par procuration

La France entre en campagne électorale pour des législatives anticipées provoquées par le Chef de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
MEDIANAWPLUS