gazsq

Énergie : le coût du “bouclier tarifaire” évalué à 24 milliards d’euros par le gouvernement

L’exécutif fait les comptes. Le coût du “bouclier tarifaire” sur les prix de l’énergie se chiffre à 24 milliards d’euros depuis son déploiement à l’automne 2021, a annoncé jeudi 1er septembre le ministère de l’Economie et des Finances. La mesure la plus coûteuse porte sur l’électricité, sur l’année 2022. Le plafonnement à 4% de l’augmentation des tarifs de l’électricité a coûté 10,5 milliards d’euros à l’Etat.

La facture de la ristourne sur les prix du carburant s’élève elle à 7,5 milliards d’euros. Lancé en avril, le dispositif a été musclé pour les mois de septembre et octobre avec une prise en charge par l’Etat de 30 centimes d’euros par litre, contre 18 centimes jusqu’ici. Enfin, le gel des prix du gaz devrait coûter six milliards d’euros entre octobre 2021 et octobre 2022, estime Bercy, qui précise que les chiffrages “ont vocation à évoluer en fonction des prix de l’énergie”, très volatils ces derniers mois.

Dans une étude publiée jeudi, l’Insee a souligné l’impact positif du bouclier tarifaire sur le taux d’inflation. Entre le deuxième trimestre 2021 et le deuxième trimestre 2022, “la hausse des prix de l’énergie a contribué à 3,1 points d’inflation sur un total de 5,3%”, selon l’institut. Sans le bouclier tarifaire, “l’inflation entre les deuxièmes trimestres de 2021 et 2022 aurait été 3,1 points plus élevée”, estime l’Institut national de la statistique.

About Nawel Thabet

Check Also

IMG 0143 scaled

Législatives anticipées : 16 044 procurations validées en une seule journée pour faciliter le vote par procuration

La France entre en campagne électorale pour des législatives anticipées provoquées par le Chef de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
MEDIANAWPLUS