3 AnurOH

Fusillade à Paris : le suspect mis en examen et écroué

Trois jours après la tuerie qui a coûté la vie à trois personnes kurdes,le suspect a été mes en examen pour “assassinat en raison de la race , l’ethnie, la nation ou la religion “, “tentative d’assassinat en raison de la race , l’ethnie, la nation ou la religion”, “acquisition et détention non autorisées d’arme de catégorie B.
Par Medianawplus

Le suspect a été mes en examen pour “assassinat en raison de la race , l’ethnie, la nation ou la religion “, “tentative d’assassinat en raison de la race , l’ethnie, la nation ou la religion”, “acquisition et détention non autorisées d’arme de catégorie B.

La garde à vue de l’attaquant âgé de 69 ans , soupçonné d’avoir tué trois personnes vendredi , visant un centre culturel kurde dans le 10ème arrondissement à Paris, avait été levée ce samedi 24 décembre,  pour des raisons de santé.

«Le mis en cause a été conduit à l’infirmerie psychiatrique de la préfecture de police .. son état de santé n’est pas compatible avec la mesure de garde à vue», a indiqué le parquet de Paris dans un communiqué.

Il avait indiqué aux policiers avoir agi parce qu’il était raciste, a indiqué aux policiers avoir agi parce qu’il était raciste, selon l’AFP.

Le suspect a été interpellé par la police et placé en garde à vue vendredi 23 décembre.Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris , confiée à la brigade criminelle de la police judiciaire pour des chefs d’assassinat , homicides volontaires et violences aggravées.

Aujourd’hui, le parquet a annoncé que le mobile “raciste” avait été ajouté à l’enquête.

Des heurts ont été éclaté en marge de la manifestation organisée pour rendre hommage aux trois Kurdes assassinés dans le 10ème arrondissement à Paris.

Au lendemain du drame, l’émotion est toujours vive. Plusieurs centaines de personnes se sont réunies samedi 24 décembre sur la place de la République, à Paris, pour rendre hommage aux trois Kurdes tués la veille.
Presque dix ans après l’assassinat de trois militantes kurdes, une nouvelle tragédie a touché à nouveau vendredi 23 décembre  2022.

Trois personnes d’origine kurde, deux hommes et une femme, ont été tuées par balles et 3 autres blessées vendredi à Paris par un homme dont la garde à vue a été prolongée, a indiqué le parquet, annonçant que le mobile raciste avait été ajouté à l’enquête

La communauté Kurde manifeste aujourd’hui samedi 24 décembre, à la place de la République pour exprimer sa colère.

Alors que le caractère terroriste n’a pas encore été retenu par les autorités, “nous sommes indignés face à cette situation”, a déploré Agit Polat, porte-parole du Conseil Démocratique Kurde en France (CDKF).

About نوال ثابت

Check Also

اثغفقاغ

La France rapatrie 15 femmes et 32 enfants détenus dans les camps jihadistes en Syrie

Sous pression des organisations humanitaires,la France a procédé, mardi 24 janvier, au rapatriement de 15 femmes et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook
MEDIANAWPLUS
new