F V6PHqWwAAe4Vv
Roch-Olivier Maistre, président de l'Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique (l'ARCOM),reçoit le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Chems- Eddine Hafiz, le 7 novembre 2023 pour la première lettre.Crédit photo, GMP

La Grande mosquée de Paris saisit L’Arcom pour la deuxième fois sur la surenchère des propos “racistes et haineux ” contre les musulmans de France

Face à la surenchère des propos racistes et haineux sur les plateaux de télévision,à l’encontre des musulmans de France,une deuxième lettre de contestation a été déposée par la Grande Mosquée de paris au sein de l’Autorité de régulation et de la communication audiovisuelle et numérique l’ARCOM, jeudi 30 novembre.

Par Nawel Thabet / Medianawplus

Pour la deuxième fois en trois semaines,Chems-eddine Hafiz,recteur de la Grande Mosquée de paris, a adressé à nouveau une lettre à Roch-Olivier Maistre,président de l’Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique (ARCOM).

Il dresse un bilan négatif, discriminatif anti-musulmans qui l’inquiète de l’augmentation “des actes et des discours antimusulmans”.
Dans un communiqué, Chems-eddine Hafiz, dénonce “la libération progressive et inquiétante d’une parole essentialiste, stigmatisante, raciste et haineuse contre les musulmans de France”

Il écrit dans sa lettre ” Malheureusement, je suis contraint d’en appeler à nouveau à votre haute autorité en raison de propos iniques qui continuent à être tenus dans certains médias de notre pays”. Il qualifie également quelques passages signalés comme ” scandaleux”.
Le premier a été diffusé sur l’antenne d’Europe 1 (CNews), le 29 novembre, il s’agit des propos tenus par le directeur général de la Fondation pour l’innovation politique (Fondapol), Dominique Reynié.
ce dernier avait déclaré que « Plus d’un compatriote musulman sur deux partage les préjugés antisémites, et d’autant plus qu’ils vont à la mosquée plus souvent ». Cette affirmation, en plus d’être raciste et islamophobe, est livrée à l’antenne sans aucune contradiction.
“Indignes d’un universitaire et dirigeant d’une institution sérieuse, ne reposent sur aucun fondement et stigmatisent clairement nos concitoyens musulmans”, réagit le recteur dans son communiqué.

D’autres propos ont été prononcés par Antoine Diers, sur RMC,le 23 novembre 2023,où il a tenté de lier la mort du jeune Thomas, à Crépol, à la possibilité que celui qui aurait porté le coup fatal soit musulman.
Le journaliste Ronald Guintrange a utilisé à son tour l’expression d’« un petit arabe en banlieue », le 26 novembre 2023 sur le plateau de télé de BFM TV.
pour le recteur “ce type de discours, qui participe à la discrimination et à la haine antimusulmanes, heurte profondément nos concitoyens musulmans, comme tous les citoyens attachés à la lutte contre toute forme de racisme.. Ils doivent être pris très au sérieux”.

Il faut rappeler que depuis le déclenchement du conflit entre le Hamas et Israël le 7 octobre dernier, la “libération progressive” d’une parole “raciste et haineuse contre les musulmans de France” est devenue très préoccupante et “met à mal la coexistence religieuse et aggrave dangereusement les tensions dans notre pays, à l’heure du drame insoutenable qui se déroule au Proche-Orient’, alerte le recteur de la Grande Mosquée de Paris Chems-eddine Hafiz.

About Nawel Thabet

Check Also

policeFrance 1

Loir-et-Cher : une augmentation des violences intrafamiliales de 40,8 % en 2023

La préfecture de Loir-et-Cher a présenté son bilan annuel chiffré dans le département en matière …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
MEDIANAWPLUS