inbound6343823590903255936

La présidence algérienne annonce la visite d’État en France en juin pour Abdelmadjid Tebboune

La visite d’État du président algérien en France devait avoir lieu les 2 et le 3 mai.Elle est repoussée en juin pour Abdelmadjid Tebboune,a annoncé ce dimanche 23 avril la présidence algérienne, après un entretien téléphonique entre le président algérien et son homologue français Emmanuel Macron.
Par Medianawplus

Selon la présidence algérienne, les deux chefs d’Etat ont « évoqué les relations bilatérales et les moyens de les renforcer, y compris la visite d’Etat du président de la République, en France, qu’ils ont convenu d’organiser la deuxième moitié du mois de juin,comme date de cette visite, car les travaux sont en cours et continus par les deux équipes des deux pays pour en faire un succès”, a précisé la présidence dans un communiqué.

L’annonce de cette nouvelle date intervient un mois après que Paris et Alger ont tourné officiellement la page de la dernière crise diplomatique entre les deux pays concernant la militante Amira Bouraoui.
L’affaire de ctte militante avait jeté un froid dans les relations entre les deux pays. Alger avait rappelé son ambassadeur à Paris le 8 février dernier.
Les choses sont toutefois rentrées dans l’ordre depuis le 22 mars, après un entretien téléphonique entre Abdelmadjid Tebboune et Emmanuel Macron, à l’issue duquel il a été annoncé le retour de l’ambassadeur d’Algérie à son poste à Paris et le maintien de la visite.
Les deux pays multiplient aujourd’hui les efforts pour reconstruire une relation plus apaisée.
Pour rappel, La commission d’historiens français et algériens créée pour travailler sur la colonisation française et la guerre en Algérie a tenu une première réunion, le 19 avril.
La création de cette instance indépendante de dix membres avait été annoncée en août dernier à Alger par les deux chefs d’Etat. Il s’agit de « travailler sur l’histoire de l’Algérie contemporaine, pour mieux se comprendre et réconcilier les mémoires blessées », avait précisé l’Elysée dans un communiqué.
Cette commission est composée de dix membres, cinq du côté algérien et cinq du côté français.
Les cinq historiens français sont: Benjamin Stora, Professeur des universités, co-président de la commission, Florence Hudowitz, conservatrice au MUCEM, Jacques Frémeaux, Professeur des universités, Jean-Jacques Jordi et Tramor Quemeneur, historiens et enseignants universitaires.
Cette commission indépendante travaillera d’abord sur les origines de la colonisation française en Algérie, au XIXe siècle, en dressant un inventaire des archives déposées en France et en Algérie, et qui traitent particulièrement de la conquête coloniale.
D’autres sujets seront ensuite abordés à sa diligence, concernant la période du XXe siècle, en particulier la séquence de la guerre et de la décolonisation.
l’Elysée a rappelé dans son communiqué que la commission pourra solliciter les avis et les observations d’autres historiens dont les travaux et expertises sont reconnus en la matière.

About Nawel Thabet

Check Also

Mort de Nahel bilan insecurite et delinquance 2023 ministere de l Interieur

Insécurité et délinquance 2023 en France : la semaine de chaos urbain après la mort de Nahel a fait exploser les statistiques dans 800 communes

Le bilan statistique 2023 de l’insécurité et de la délinquance en France, publié ce jeudi …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
MEDIANAWPLUS