Logo CVDL 0 1

L’ARS Centre-Val de Loire se réjouit du succès de l’expérimentation permettant aux infirmiers de délivrer le certificat de décès

Un début réussi ! L’Agence  régionale de santé  Centre-Val de Loire se réjouit du succès de l’expérimentation permettant aux infirmiers de constater un décès et de délivrer le certificat de décès.

Par  Medianawplus

Lancée au début de l’année 2024, un premier bilan témoigne d’un engagement fort des infirmiers du territoire.La région Centre-Val de Loire participe, ainsi que 5 autres régions, à une expérimentation : pendant 1 an ,les infirmiers volontaires pourront réaliser eux-mêmes les certificats de décès survenant à domicile ou en EHPAD, en cas d’indisponibilité d’un médecin.
Un seul objectif, réduire un délai assez long est souvent observé entre le constat du décès par l’entourage du défunt et la rédaction du certificat de décès sur l’ensemble du territoire français.

A l’initiative de Stéphanie RIST, Députée du Loiret, dans le cadre de la loi de financement de la sécurité sociale, il a été décidé, afin d’améliorer les délais de rédaction des certificats de décès, et ensuite de la prise en charge des défunts par les opérateurs funéraires, de lancer une expérimentation pour un an, dans six régions pilotes: Centre-Val de Loire, Auvergne-Rhône-Alpes, Île-de-France, Hautes-de-France, La Réunion, Occitanie.

Cette expérimentation permet à des infirmiers diplômes d’État volontaires, inscrits à l’Ordre des infirmiers du département de leur lieu d’exercice, avec une antériorité minimum de 3 ans du diplôme d’État et spécifiquement formés, de réaliser eux-mêmes les certificats de décès survenant à domicile ou en EHPAD, en cas d’indisponibilité d’un médecin, dans un délai raisonnable.
Une forte participation a été enregistrée en Centre-Val de Loire.Cette dernière a
Une formation proposée en e-learning a été mise en place par la région Centre-Val de Loire pour former les infirmiers.Une forte participation a été enregistrée en Centre-Val de Loire.

L’Agence régionale de santé Centre-Val de Loire a recensé 456 infirmiers inscrits pour suivre la formation en ligne.
Parmi ceux-ci, 304 sont en cours de formation dont 152 infirmiers d’ores et déjà habilités au 16 février : 91 infirmiers diplômés d’Etat libéraux, 47 infirmiers diplômés d’Etat en EHPAD et 14 infirmiers diplômés d’Etat en hospitalisation à domicile (HAD). Ceux-ci sont répartis sur tous les départements de la région : 24 dans le Cher, 25 en Eure-et-Loir, 16 dans l’Indre, 36 en Indre-et-Loire, 12 en Loir-et-Cher et 39 dans le Loiret.
«Je salue la mobilisation des infirmiers libéraux qui se sont emparés avec force de cette expérimentation!Menée actuellement dans notre région, rendue possible grâce à la mobilisation de tous et notamment des élus comme la Députée S. Rist, va nous permettre d’apporter une réponse rapide à un problème spécifique qui découle des difficultés d’accès à un médecin que nous connaissons en région»,se réjouit Clara de BORT, Directrice générale de l’ARS Centre-Val de Loire.
Elle explique que “la perte d’un proche est toujours difficile à vivre et dans certaines situations, le fait de ne pas pouvoir disposer d’un certificat de décès rend ce moment encore plus difficile. Cela va également soulager les élus locaux, notamment les Maires, confrontés régulièrement à ces sujets, notamment en milieu rural»,

L’ARS rappelle que les infirmiers de la région Centre-Val de Loire qui sont volontaires peuvent encore s’inscrire à la formation proposée.

About Nawel Thabet

Check Also

GKfS8kTXUAASIei

Vendée: un brancardier roué de coups à l’hôpital de Challans

Le service des urgences à l’hôpital de Challans sous le choc!Un brancardier en soins intensifs …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
MEDIANAWPLUS