Spiruline 338

Le Berry boosté à la spiruline

C’est le super-aliment capable de redonner du pep’s à n’importe quel coup de pompe, de réduire les douleurs musculaires des sportifs, et combler les carences en fer… Appelée à tort « algue bleue », la spiruline est la seule cyanobactérie produite en France. Dans le Cher, un couple d’agriculteurs s’est lancé dans sa fabrication. Les seuls dans le Berry.

Estelle Boutheloup/Medianawplus

process
Cycle de production de la spiruline. Photo Spiruline du Berry

L’eau des bassins est vert-émeraude, à 30-35 degrés… Non, nous ne sommes dans un centre de thalassothérapie mais sur l’exploitation de Marie-Caroline et Baptiste Lamelot. Agriculteurs à Vornay dans le Cher, ils ont fait le choix d’une reconversion en 2017-2018 et de diversifier leurs grandes cultures en se lançant dans la production de spiruline. « C’est un super-aliment qui connait depuis quelques années un fort engouement notamment pour son côté bien-être et nature et très connu dans le milieu sportif. »

À tel point que le nombre de producteurs augmente : « 177 entreprises en 2020, soit une en hausse de 9,9 % par rapport à 2019 », note l’Agreste, le Service de la statistique et de la prospective du Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, dans sa lettre Primeur de juillet 2022. Quant à la production est s’élève à 223 tonnes (56 tonnes en poids sec) pour un chiffre d’affaires de 7,3 millions d’euros et un prix de vente moyen de 130,6 €/kg en poids sec. 

Dans les smoothies, crudités, soupes…

« Ici, notre production est très artisanale, explique Marie-Caroline, diplômée en œnologie et en agro-chimie. Entre 200 et 300 kg par an. » Installés sous une serre, les trois bassins de production de 100 m2 chacun sont chauffés grâce à un méthaniseur. « Nous avons recréé l’environnement de culture de la cyanobactérie. Les micro-souches, que l’on achète comme des semences de blé, se développent à la lumière, de l’ordre de 25% par jour. Jusqu’à former une concentration de biomasse épaisse que l’on récupère et que l’on presse comme une pâte à modeler avant d’en faire des spaghetti. Des spaghetti que l’on va sécher par déshumidification puis casser en brindilles de 0,8 mm de diamètre. »  

Ces brindilles vertes, qui ne se cuisent pas, viendront ainsi saupoudrer les aliments comme un condiment, à raison d’une cuillère à café par jour : compotes, soupes, crudités… ou smoothies sous forme de poudre. Les sportifs amateurs souffrant de carences ou de blessures, les consommant eux, en comprimés. « la spiruline est à utiliser quand le corps est en rupture ou en surmenage », poursuit Marie-Caroline. Pour anticiper les gros coups de fatigue saisonnière : il y a moins de vitamines dans les produits alimentaires l’hiver par exemple. » Vrai booster, la spiruline agit sur les défenses immunitaires des personnes âgées, mais aussi des personnes anémiées et carencées en fer. 

Seuls producteurs dans le Berry, Marie-Caroline entend développer le marché de sa production au-delà de la vente du simple produit. Elle vient ainsi de s’associer à une agricultrice pour faire des pâtes et à une savonnière.

About Estelle Boutheloup

Check Also

IMG 8020 scaled

Chiesi annonce l’investissement supplémentaires de 10 millions d’euros et la création de 100 emplois lors de la visite de Roland Lescure à La Chaussée-Saint-Victor

De Versailles à La Chaussée-Saint-Victor en le Loir-et-Cher.Au lendemain du sommet « Choose France »,Roland …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
MEDIANAWPLUS