IMG 5815 copie
Smail Salim, fondateur de la société RECYKIOSK

Le franco-algérien,fondateur de RECYKIOSK, sauve une femme d’affaire d’une cyberattaque

Par  Nawel Thabet / Medianawplus

 

Un franco-algérien, fondateur de la société RECYKIOSK, spécialisée dans la recherche et le développement dans le secteur de recyclage des smartphones usagés, sauve une femme d’affaires franco-libanaise d’une cyberattaque.

L’affaire remonte à la dernière semaine, quand le chef d’entreprise recevait un lot de smartphones usagés dans le but de les recycler.La découverte d’un smartphone après l’opération du tri était stupéfiante.Il s’agissait d’un appareil qui appartenait à une femme d’affaire franco-libanaise qui contenait toutes ses données et coordonnées personnelles ( carte d’identité, adresse …) y compris les codes d’accès via les applications à ses comptes bancaires avec une provision de centaines de milliers d’euros en France et à l’étranger à Dubaï.

Le fondateur de RECYKIOSK, tente de contacter la femme d’affaire par tous les moyens, sur les réseaux sociaux, par messagerie électronique pour l’alerter du danger et la prévenir.En lui conseillant de changer ses mots de passe ainsi que ses codes d’accès à ses comptes bancaires. en vain…

 » Personne n’ai à l’abri de ces attaques, et celles-ci peuvent engendrer de gros dégâts.Mais si on est prévenu , ça permet de limiter ces dégâts », a affirmé Smail Salim à Medianawplus.

« Il préconise de fournir plus d’efforts pour sensibiliser à la protection des données personnelles afin d’éviter la cybercriminalité. »
Pour le fondateur de la société RECYKIOSK, « une personne malintentionnée pourrait se servir de tout types de données pour faire des achats litigieux et même dangereux (comme les armes ou même procéder à des kidnapping et séquestration le temps de faire ses virement). Dans tous les cas, à travers la fuite des données il y a menace.Les smartphones ne sont plus un simple outil de communication. Ils sont devenus des objets à haute valeur ajoutée et donc fortement convoités. »

Selon l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), en 2016, il y a eu 678.000 smartphones volés en France. Parmi les victimes, les femmes sont une cible privilégiée.

Face à ces dangers, Smail Salim, fondateur de la société RECYKIOSK,  appelle  les particuliers tout comme les entreprises à la plus grande vigilance,et, à élever leur niveau de cybersécurité. Par exemple, le renforcement des mots de passe, les mises à jour de sécurité. Il s’agit également de limiter les données fournies aux annonceurs sur les réseaux sociaux, Effacer toutes  les données sauvegardées sur le smartphone,(codes d’accès concernant les applications des comptes bancaires).Des pratiques qui paraissent simples et évidents,mais que peu encore appliquent systématiquement.

Il faut rappeler qu’en France, la menace plane encore plus qu’avant,  pour les entreprises , les collectivités, les services publics et les particuliers. Malgré les efforts du gouvernement dans le domaine de cybersécurité,le nombre d’attaques a été multiplié par trois ou quatre en 2020 selon Guillaume Poupard, le directeur général de l’agence national de la sécurité des systèmes d’information ( Anssi).En raison, notamment, du développement des usages numériques et des risques liés à la tendance qu’impose la pandémie du Covid -19 comme la  généralisation du télétravail et les utilisations professionnelles et personnelles des appareils connectés.

About Nawel

Check Also

IMG 8669 copie

Covid-19 : 50 millions de Français ont reçu la première dose contre le coronavirus

vues: 22 Par Medianawplus   Cinquante millions de Français ont reçu une première dose de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
MEDIANAWPLUS