20240326 105531 2 scaled
Le Zoo Beauval dévoile une sculpture monumentale d'une mère panda et son jeune, réalisée par Michel Bassompierre , vendredi 22 mars 2024.@Émilie.Marmion

Le Zoo Parc de Beauval érige une statue de panda en symbole de la paix et de la biodiversité

Vendredi 22 mars 2024, entrée sud du Zoo Parc de Beauval : touristes, habitants, salariés, passionnés et médias se pressent pour découvrir l’événement du jour, le dévoilement d’une statue monumentale de pandas d’environ 2,5 mètres de hauteur et de près d’une tonne.Cette œuvre est intitulée “Yuan Meng,la réalisation d’un rêve”. Elle est le fruit d’un travail réalisé par l’artiste Michel Bassompière.

Pour marquer cette actualité, Rodolphe Delord, le directeur de Beauval, était accompagné d’une délégation franco-chinoise, fière d’inaugurer cette œuvre, qui marque le 60e anniversaire des relations diplomatiques entre la France et la Chine. Les représentants et élus présents n’ont pas manqué de saluer l’initiative du Zoo Parc, en insistant sur la symbolique de la statue, représentant une femelle panda et son petit, symbole de paix et de la préservation de la biodiversité.
« C’est une œuvre unique et monumentale, réalisée par le plus grand sculpteur animalier du monde, Michel Bassompière », s’est exprimé Rodolphe Delord.
Un an de travail aura été nécessaire à l’artiste pour réaliser le monument, qui s’est confié avec timidité sur sa démarche de création : « On a demandé à un ours de faire un ours. Moi, je deviens un peu grizzli sur les bords. Le panda, c’est difficile à reproduire car sa boîte crânienne a une forme très particulière. Pour le réaliser, il y a eu en réalité quatre personnes : l’animalier, l’anatomiste, le dessinateur et le sculpteur ». Un artiste, on l’aura compris, aux multiples facettes et reconnus dans le monde entier. Sa particularité : reproduire des œuvres d’animaux (gorilles, chevaux, éléphants) en bronze ou en marbre, laissant la place à des formes douces où jamais la lumière ne vient heurter l’ombre.
Un parti-pris qui n’a pas manqué de faire réagir le public, surprit de découvrir un panda non pas noir et blanc, mais de couleur bronze foncé, avec de légères décolorations en marron clair.
Quoi qu’il en soit, la maman panda et son petit ont le mérite d’orner désormais la nouvelle entrée sud du Zoo Parc de Beauval, entièrement réagencée pour accueillir les visiteurs dans de meilleures conditions.

Émilie Marmion

About Nawel Thabet

Check Also

GKfS8kTXUAASIei

Vendée: un brancardier roué de coups à l’hôpital de Challans

Le service des urgences à l’hôpital de Challans sous le choc!Un brancardier en soins intensifs …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
MEDIANAWPLUS