PHOTO 2024 02 03 00 06 15 1
Vingt trois personnes ont été naturalisées vendredi 2 février 2024 dans les salons de la préfecture de Loir-et-Cher à Blois.Crédit photo Nawel Thabet / Medianawplus

Loir-et-Cher : 23 nouveaux citoyens naturalisés français à la préfecture de Blois

Vingt trois personnes résidant dans plusieurs communes du département de Loir-et-Cher,ont officiellement reçu la nationalité française,vendredi 2 février à la préfecture de Blois.

Par Nawel Thabet / Medianawplus

Une cérémonie de remise de décrets de naturalisation a été organisée  à la préfecture de Blois,vendredi 2 février 2024, à l’honneur de ces  23 nouveaux Français. Venant de différents pays… plusieurs origines étaient représentées lors de la cérémonie solennelle de l’accès à la citoyenneté française à la préfecture de Loir-et-Cher à Blois.

Dans son allocution, le secrétaire général de la préfecture de Loir-et-Cher Faustin  Gaden, a repris le discours de l’ancien président de la République Jacques Chirac lors de sa venue à Tours pour une cérémonie de naturalisation en juin 2006.

“La France est désormais votre patrie”

« Devenir Français,  n’est pas une simple formalité administrative, c’est un acte fondamental.Un acte qui vous engage: “Vous êtes, dorénavant, des citoyennes et des citoyens français, vous êtes filles et fils de la République française.Vous avez les mêmes droits et les mêmes devoirs que les autres.Ces droits sont rassemblés dans la devise de la République: Liberté, égalité, fraternité .», a cité le secrétaire général Faustin Gaden, qui a présidé la cérémonie, entouré des élus du département, en reprenant le discours de Jacques Chirac.

PHOTO 2024 02 03 00 06 16 1
Faustin Gaden, secrétaire général de la préfecture de Loir-et-Cher préside la cérémonie, entouré des élus du département.Crédit photo Nawel Thabet/ Medianawplus

Il a rappelé que  “adhérer à notre communauté, c’est un engagement : c’est savoir que nous avons des droits, mais aussi des devoirs.Le premier, c’est le respect de la loi. Dans notre République, chacun peut vivre en paix et réussir, parce que chacun respecte la loi commune. Ce n’est pas seulement l’affaire de l’État. C’est l’affaire de tous les citoyens.”, a martelé le secrétaire général Faustin .
Toujours selon le discours de l’ancien président de la République Jacques Chirac , Il a dressé également les grands événements qui ont marqué la France, ” ils ont été gagnés de haute lutte par des générations de Français. Ce ne sont pas seulement des acquis : ce sont des conquêtes. Nous en sommes tous redevables à ceux qui nous ont précédés”.
1789 avec l’abolition des privilèges. 1848 avec celle de l’esclavage et l’établissement du suffrage universel. Les années 1880 avec la liberté de la presse et l’éducation gratuite et obligatoire.
1901 avec la liberté d’association. 1905 avec la laïcité. La Libération avec la sécurité sociale et le droit de vote des femmes.Cette marche vers l’égalité demeure un combat d’aujourd’hui. Il concerne tous les citoyens de notre pays. La parité, que j’ai fait inscrire dans la Constitution, donne aux femmes les mêmes droits qu’aux hommes et ceci dans tous les domaines. Et j’ai fait de la lutte contre la discrimination une priorité nationale, au nom de l’égalité de tous les citoyens”.
“Aujourd’hui, je suis fier de vous accueillir parmi nos concitoyens. Vous pouvez être fiers d’être Français”.
PHOTO 2024 02 03 00 06 14
PHOTO 2024 02 03 00 06 16
PHOTO 2024 02 03 00 06 14 1

Après avoir visionné le film « Devenir Français »,les 23 personnes ont reçu individuellement la charte des droits et devoirs du citoyen français des mains du secrétaire général et des élus locaux. Un grand moment pour tous , immortalisé  par leurs proches.

Peu avant, ils ont applaudi les élèves de cinquième du collège La Providence qui ont entonné la Marseillaise accompagnés au piano par leur professeur de musique.

Quelques témoignages des nouveaux français

Meriem Ajroudi,  originaire de Tunisie

« Nous avons été naturalisé mon fils et moi depuis quelques mois déjà.Je suis médecin et je faisais partie des travailleurs étrangers de première ligne qui ont bénéficié de la mesure de régularisation de leur situation pendant le Covid-19.
Nous sommes arrivés de Tunis en France en 2018. Année de bataille de paperasses d’équivalence de mon diplôme de médecine puis de préparation de master.J’ai atterri à paris ou j’ai travaillé pendant deux ans sans relâche à l’hôpital.Je faisais plus de huit gardes par mois.C’était très dur pendant le Covid-19.Un mélange de panique,de peur et de stress. Mon fils et moi sommes tombé sous le charme des châteaux du Centre -Val-de Loire ou nous avons posé nos bagages à Romorantin-Lanthenay.Actuellement, je suis médecin en service de gynécologie à l’hôpital..Très heureuse,honorée et très émue de cette cérémonie organisée à notre honneur.»

Ratbi Taoufik, originaire du Maroc

« Je suis arrivé en France en 2011 pour faire des formations à Paris.Après avoir fini mon parcourt, je suis retourné au Maroc.En 2015,je reviens à nouveau en France après avoir postulé sur internet pour un post d’ingénieur mécanique.Aujourd’hui,je suis chef de pôle au sein de l’entreprise Caillau à Romorantin-Lanthenay.Je suis ravi de cette cérémonie.”

Haddad Rosa, originaire d’Algérie

«Je suis arrivée avec mon mari Amine d’Alger en France en 2019 pour rejoindre des amis qui habitent à Blois.Cela fait plus de deux ans qu’on a entamé nos démarches administratives, après avoir réussi les équivalences et les concours mon mari et moi.Actuellement, nous travaillons tous deux, mon mari et moi à l’hôpital de Blois.Mon mari autant qu’ophtalmologue et moi médecin pédiatre.Je suis très heureuse à l’issue de cette cérémonie.»

Kheira Hebri, originaire d’Algérie

« Enfin ! C’est L’aboutissement d’un long combat de plusieurs années. J’ai entamé les premières démarches administratives, il y a quelques années précisément en 2007. Je suis arrivée de Tiaret dans le Nord Ouest d’Algérie en  France en 2004 pour rejoindre mes parents à Blois.Après avoir essuyé plusieurs refus qui ont failli me faire abandonner, je me suis concentré sur mon foyer et mes  trois filles et, bien sûr sur mon travail autant que responsable de vente chez Kiabi,j’ai relancé ma demande en 2018.Malheureusement aujourd’hui, la joie n’est pas au complet, puisque mon mari n’a pas été naturalisé.Le même combat se poursuit pour lui. »

PHOTO 2024 02 03 00 06 15 2
Vingt trois personnes ont été naturalisées vendredi 2 février 2024 dans les salons de la préfecture de Loir-et-Cher à Blois.Crédit photo Nawel Thabet / Medianawplus

About Nawel Thabet

Check Also

Randa Baklouti @Image personnelle

Randa Baklouti veut faciliter la gestion des entreprises

Après avoir exercé pendant plus de quinze ans au sein d’entreprises et de cabinets d’expertise-comptable, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
MEDIANAWPLUS