GF6oRGyWkAA3Z7b

Robert Badinter, ancien ministre de la justice est mort à l’âge de 95 ans

L’artisan de la peine de mort et ancien ministre de la justice de François Mitterrand, s’est éteint dans la nuit de jeudi à vendredi, à l’âge de 95 ans.
À 53 ans, Robert Badinter rentre dans l’histoire de la justice Française en abolissant la peine de mort en 1981.
À l’élection de François Mitterrand, à la Présidence de la République, en 1981, Robert Badinter devint ministre de la Justice. Garde des Sceaux, il mena les débats sur l’abolition avec son éloquence grave, la force de ses principes, lors d’un discours historique où passaient les accents de Victor Hugo, de Clemenceau, de Blum.
Enfin fut votée la loi du 9 octobre 1981 qui abolit la peine de mort en France. Robert Badinter pesa ensuite de tout son poids pour que cette mesure devienne irréversible, ce qu’il obtint quatre ans plus tard lorsque l’Assemblée nationale ratifia le sixième protocole additionnel à la Convention de sauvegarde des Droits de l’Homme.
Robert Badinter engagea sur tous les fronts le combat pour la promesse républicaine, avec une action en faveur de l’égalité de droits des personnes homosexuelles, l’amélioration des droits des victimes et des détenus, ou encore en faveur de la suppression de la Cour de sûreté de l’État et des tribunaux permanents des forces armées.

Emmanuel Macron a déclaré que “la nation a perdu, à coup sûr, un grand homme.” Un hommage national lui sera rendu, a annoncé le président de la République, en déplacement à Bordeaux.
Sur le réseau social X (anciennement twitter),le chef de l’État, a salué “une figure du siècle, une conscience républicaine, l’esprit français”. “Avocat, garde des Sceaux, homme de l’abolition de la peine de mort. Robert Badinter ne cessa jamais de plaider pour les Lumières”.

https://x.com/Inafr_officiel/status/1755912572056863166?s=20

Un recueil de condoléances ouvert au ministère de la Justice jusqu’à dimanche. Les portes de la Chancellerie,

De son côté, Eric Dupond-Moretti a écrit aussi sur X: “Immense avocat, garde des Sceaux visionnaire et courageux, Robert Badinter incarnait notre République et ses valeurs”.
Un recueil de condoléances ouvert au ministère de la Justice jusqu’à dimanche. Les portes de la Chancellerie, place Vendôme à Paris, seront ouvertes dès 19 heures vendredi et le public pourra s’y rendre jusqu’à dimanche 20 heures, a précisé le ministère dans un communiqué.
Dans la soirée sur le plateau du journal de 20 heures sur France 2, le garde des Sceaux s’est associé à la “tristesse” des Françaises et des Français qui viennent d’y recueillir.

https://x.com/GrandeLibrairie/status/1755914181226746322?s=20

About Nawel Thabet

Check Also

L Assemblee nationale parlement francais president du parlement Paris juillet 2024 election

Yaël Braun-Pivet reconduite à la tête de l’Assemblée nationale après un vote serré

Dans un contexte politique tendu, Yaël Braun-Pivet a été réélue présidente de l’Assemblée nationale au …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
MEDIANAWPLUS