PHOTO 2023 11 27 09 31 36
Marie-Noëlle Amiot, présidente de la CCI 41, Séverine Desgranges, directrice de COGETIQ et Faustin Gaden, secrétaire général de la préfecture de Loir-et-Cher. © Photo Nawel.T / Medianawplus

Loir-et-Cher : la semaine de l’industrie s’ouvre pour renforcer l’attractivité du secteur auprès des jeunes

Pour sa 12° édition, la Semaine de l’industrie s’ouvre ce lundi 27 novembre et jusqu’au 3 décembre 2023 en Loir-et-Cher autour du thème « avec l’industrie, fabrique ton avenir ».
Le lancement officiel a été donné par Faustin Gaden, secrétaire général de la préfecture de Loir-et-Cher et Marie-Noëlle Amiot, présidente de la chambre de commerce et d’industrie de Loir-et-Cher, vendredi 24 novembre, au sein de l’entreprise COGETIQ,spécialisée dans la production des étiquettes adhésives à La Chaussée-Saint-Victor.


Par Nawel Thabet / Medianawplus

Une semaine de rencontres pour casser les clichés sur les métiers de l’industrie et les rendre attractif auprès des jeunes :collégiens, lycéens, apprentis et demandeurs d’emploi.Un seul objectif :renforcer l’attractivité du secteur et promouvoir les filières et métiers de l’industrie auprès de ce public bien ciblé.
Durant cette période dédiée à l’industrie, les entreprises ont l’opportunité de promouvoir leurs métiers, leurs savoir-faire et de révéler leurs atouts, loin des clichés sombres de l’industrie forgés dans les esprits.

En Loir-et-Cher, de nombreux évènements seront organisés partout dans le département. Des conférences, des débats , des expositions, des forums et du job dating, mettant en lumière la richesse et la diversité du secteur industriel et de ses métiers.
Des entreprises et des usines ont accepté d’ouvrir leurs portes aux  jeunes du milieu scolaire et toutes personnes en recherche d’emploi.Une initiative qui a débuté depuis le mois d’octobre et jusqu’à la mi-décembre, comme Affinity, MIVC, Enedis, Goyer, Cogetiq, Phinia, Thiolat, Eurocoating, Sermatec..dans le secteur Blésois.
Et Bosch, Epsys, Le Triangle, Precicast, Project, Thalès, Trigano, Vuitton, concernant le Vendômois.
D’autres visites seront programmées en début de décembre à Romorantin au sein de l’entreprise KEOLIS Compagnie du Blanc Argent, AMDS (Mécanique de Sologne), AXE Systems, Caillau, Cedrem, Emka Electronique, Indra Re-Source, France Survol, Mecasup, après celles effectuées dans les entreprises NEFAB – Salbris et COOPER CAPRI EATON – Nouan-Le-Fuzelier, le Pôle Formation de l’UIMM…

PHOTO 2023 11 24 23 41 33 1

PHOTO 2023 11 24 23 41 34 1

PHOTO 2023 11 24 23 41 33
Une visite guidée par Christophe Perrot, directeur industriel dans l’entreprise COGETIQ pour le lancement officiel de la Semaine de l’industrie en Loir-et- Cher.Le siège de l’entreprise Cogetiq  à La Chaussée- Saint- Victor a ouvert ses portes aux partenaires et la presse, vendredi 24 novembre 2023.© Photo Nawel.T/ Medianawplus

Une visite guidée par Christophe Perrot, directeur industriel dans l’entreprise COGETIQ pour le lancement officiel de la Semaine de l’industrie en Loir-et- Cher.Le siège de l’entreprise Cogetiq  à La Chaussée- Saint- Victor a ouvert ses portes aux partenaires et la presse, vendredi 24 novembre 2023.© Photo Nawel.T/ Medianawplus

Casser les clichés

Pour Marie-Noëlle Amiot, présidente de la chambre de commerce et d’industrie de Loir-et-Cher, les conditions de travail au sein des entreprises de l’industrie ont beaucoup changé.

«Aujourd’hui, il faut qu’on s’ouvre professionnellement sur des parcours pédagogiques.C’est un vrai partenariat qu’on doit avoir ,pour aider les établissements de formation à recruter des jeunes pour aller dans les filières.

PHOTO 2023 11 24 23 50 26 2

« La semaine de l’industrie, on peux l’étaler sur le mois pour faire un focus sur « avec l’industrie, fabrique ton avenir » c’est aussi pour changer le regard de nos jeunes,des demandeurs d’emploi et des professionnels de l’orientation sur ce qui est l’industrie et sur ce qui sont ses métiers.Aujourd’hui ils sont des vrais métiers et il y a beaucoup d’intérêts dans ces entreprises ..Comme le montre l’entreprise COGETIQ avec des conditions de travail satisfaisantes: propres, pas trop bruyants »,a martelé la présidente de la chambre de commerce et d’industrie de Loir-et-Cher. »
Marie-Noëlle Amiot, a rappelé que la tenue de la prochaine ” Nuit de l’orientation” , un des grands rendez-vous de la semaine de l’industrie aura lieu le  1er décembre 2023 à la salle du Jeu de paume à Blois, un peu plutôt que d’habitude de 14 h à 20 h 30 afin d’attirer le plus de monde notamment les jeunes du milieu scolaire.

“Plus de 21000 emplois industriels dans le Loir-et-Cher

Elle a profité également de l’événement pour se réjouir du succès qu’a réalisé le Salon de l’industrie qui s’est tenu le 10 novembre dernier à la cité scolaire Augustin-Thierry de Blois.
« Plus de 420 visiteurs, 200 jeunes et plus de 120 demandeurs d’emplois ont participé avec 21 entreprises présentes à ce salon.. très belle opération, vraiment bravo.»
De son côté, Faustin Gaden, secrétaire général de la préfecture de Loir-et-Cher a mis l’accent sur l’objectif de cette semaine et le panel de métiers de l’industrie,  « travailler dans l’industrie aujourd’hui ce n’est pas être Charlie Chaplin dans les temps modernes, c’est s’ouvrir un panel de métiers et de progression professionnelle.Il y a dans le Loir-Cher des entreprises qui font la fierté du département,  Bosch, Epsys, Thalès, Vuitton et plein d’autres .. On a plus de 21000 emplois industriels et il faut faire vivre cette richesse.»,
Mais,  c’est malgré tout,  un secteur qui peine à recruter, « il y a 75 % des recrutements qui dans l’industrie sont considérés comme difficiles »,selon les dernières enquêtes.

« il faut s’investir, il faut sortir des schémas un peu communs, prendre des initiatives pour réussir à recruter dans l’industrie », a souligné Faustin Gaden.

PHOTO 2023 11 24 23 50 25 1

L’industrie peine à attirer

Séverine Desgranges, directrice de Cogetiq, a pointé du doigt la problématique du recrutement lors de sa présentation en accueillant un certain nombre de partenaires ainsi que la presse au sein de son siège.

L’industrie peine à attirer quel que soit le niveau de qualification demandé. Après avoir pris les reines en 2009 de la société qui a été fondé par son père depuis 26 ans ( qui produit 250 millions d’étiquettes avec un chiffre d’affaires qui dépasse cette année les 10,5 millions d’euros ) . Séverine Desgranges a témoigné de cette réelle difficulté.

PHOTO 2023 11 24 23 50 27 1

« L’apprentissage pour nous est un peu compliqué. On a de moins en moins de candidats, voire pas du tout, les dernières annonces qu’on avait mises en ligne pour recruter des conducteurs de machines (impression ). Nous avons eu zéro candidats.Une vrais difficulté. On est obligé de prendre d’autres voies.On reforme beaucoup en interne, c’est assez  coûteux et assez long , mais ça reste la seule voie ” , a expliqué Séverine Desgranges, directrice de Cogetiq.

Quelques chiffres :

21 420 emplois: c’est la place qu’ occupe l’industrie en Loir-et-Cher
18ème rang : c’est le classement du Loir-et-Cher des départements français pour la proportion des emplois industriels dans le total des emplois.
La moitié des effectifs de l’industrie est proposée par 4 secteurs d’activités qui donnent au Loir-et-Cher sa spécificité : agroalimentaire, fabrication de produits métalliques, de meubles et automobile.
1 790 : c’est le nombre de projets de recrutements en Loir-et-Cher dans l’industrie.
TOP 3 : c’est placement des secteurs qui recrutent dans l’industrie: en tête l’agroalimentaire, la métallurgie et produits métalliques et l’industrie chimique et pharmaceutique.

About Nawel Thabet

Check Also

L Assemblee nationale parlement francais president du parlement Paris juillet 2024 election

Yaël Braun-Pivet reconduite à la tête de l’Assemblée nationale après un vote serré

Dans un contexte politique tendu, Yaël Braun-Pivet a été réélue présidente de l’Assemblée nationale au …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
MEDIANAWPLUS