RangROUVER

Range Rover (2022) : une cinquième génération entre tradition et modernité

Pas de doute, l’ADN du nouveau Range Rover de 5e génération respecte la tradition de la marque, avec un profil caractéristique, encore très cubique, mais qui arrive pourtant à progresser en matière d’aérodynamisme et de modernité grâce à de nouveaux artifices esthétiques. Animé par des groupes motopropulseurs hybrides légers et hybrides rechargeables, le nouveau Range Rover devrait se décliner en version 100% électrique à l’horizon 2024.

Le nouveau Range Rover, référence absolue dans le milieu des SUV de luxe, vient de débarquer ! Aussi mythique que la Porsche 911 à son échelle, le tout-terrain britannique a derrière lui 50 ans d’histoire, avec un niveau de raffinement toujours plus important à chaque nouvelle génération. L’entrée dans une nouvelle ère en matière d’automobile lui est profitable, car les SUV ont encore le vent en poupe, mais encore faut-il réussir à s’adapter à l’évolution des modes de propulsion. Comme l‘indique Thierry Bolloré, PDG de Jaguar-Land Rover, le SUV se base sur une nouvelle architecture modulaire longitudinale flexible propre à la marque nommée MLA-Flex. En attendant l’arrivée prochaine d’une variante 100% électrique, le SUV s’équipe de nouveaux groupes motopropulseurs hybrides rechargeables à autonomie étendue (PHEV) offrant jusqu’à 100 km d’autonomie en full électrique. Toujours garant d’un luxe hors norme, le nouveau Range Rover se décline en empattement long (LWB) et offre la possibilité d’accueillir 4, 5 ou 7 personnes (grâce à une troisième rangée de sièges en version LWB) à son bord en fonction de la configuration choisie.

La face avant du nouveau Range Rover reprend les caractéristiques du modèle sortant avec de fins projecteurs rectangulaires soulignés par une bande de LED en forme de “L”. Le toit est plus bas de 10 mm que précédemment et l’allure générale du véhicule est plus élancée. Grâce à des artifices inédits, le Range de nouvelle génération bénéficie un coefficient de traînée de 0,30 ce qui fait de lui le Range Rover le plus aérodynamique de l’histoire, devant le Velar, qui annonce un coefficient de 0,32. La poupe a connu une évolution plus marquée qu’à l’avant avec la disparition visuelle des feux, dissimulés dorénavant au sein d’une large bande noire traversant le hayon, se prolongeant vers le bas de chaque côté, au niveau des ailes. Pour la première fois, des jantes avec des diamètres allant jusqu’à 23 pouces sont proposées sur le Range Rover par le constructeur.

Le nouveau Range Rover est également le premier Land Rover à proposer le système Dynamic Response Pro, une nouvelle technologie de contrôle de roulis électronique actif. Le tout est associé à des suspensions pneumatiques encore améliorées par rapport à la précédente génération pour gommer toute aspérité de la route. Un ensemble de technologies mécaniques et électroniques alimente le système Terrain Response 2 dont le nouveau Range Rover est équipé. Six modes de conduite sont ainsi proposés pour permettre au véhicule d’affronter tous les terrains. Alternativement, le conducteur peut sélectionner manuellement le réglage le plus approprié ou utiliser Configurable Terrain Response pour créer une configuration de châssis sur mesure.
En route pour l’électrification

Pour le moment, pas d’électrification totale pour le Range Rover de cinquième génération mais deux versions hybrides rechargeables et une sélection de blocs essence et Diesel avec hybridation légère (MHEV). Dans le cadre de la stratégie Reimagine de Land Rover, la variante 100% électrique du Range Rover ne devrait débarquer qu’en 2024. Les nouveaux Range Rover PHEV à autonomie étendue (P440e et P510e) combinent un moteur essence six cylindres en ligne 3.0 avec un moteur électrique de 105 kW intégré à la transmission et alimenté par une batterie lithium-ion de 31,8 kWh de capacité utile. Cette dernière permet de parcourir jusqu’à 100 km en full-électrique. Le nouveau Range Rover P510e accélère ainsi de 0 à 100 km/h en 5,6 secondes, grâce à ses 510 ch et 700 Nm de couple cumulés. Il peut rouler jusqu’à 140 km/h en tout électrique. La version P440e du Range Rover affiche quant à elle une puissance cumulée de 440 ch pour 620 Nm de couple.

Les deux blocs essence proposés, P360 et P400, développent respectivement 360 ch (pour 500 Nm de couple) et 400 ch (pour 550 Nm) sur base de six cylindres en ligne 3.0 tandis qu’un V8 4.4 chapeaute la gamme (P530) avec ses 530 ch (pour 750 Nm) et une consommation réduite de 17% par rapport au précédent Range à moteur V8. Les trois moteurs Diesel sont également des six en ligne 3.0 avec techno MHEV, la marque ayant refusé de se plier aux vulgaires quatre cylindres… Vous l’aurez sans doute compris avec la nomenclature spécifique, les puissances de ces versions D250, D300 et D350 sont respectivement de 250 ch (pour 600 Nm), 300 ch (pour 650 Nm) et 350 ch (pour 700 Nm).

About Nawel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
MEDIANAWPLUS