FrWP0NIacAEQiE2

Réforme des retraites : Élisabeth Borne déclenche le 49.3

Sous  les huées des opposants la première ministre Élisabeth Borne a déclenché l’arme constitutionnel du 49.3, ce jeudi 16 mars à l’Assemblée nationale.

Par Medianawplus

La première ministre Élisabeth Borne a engagé la responsabilité de son gouvernement devant les députés de l’Assemblée nationale.

“On ne peut pas prendre le risque de voir 175 heures de débat s’effondrer. Parce que je suis attachée à notre modèle social, que je crois dans la démocratie parlementaire sur le fondement de l’article 49-3 j’engage la responsabilité de mon gouvernement sur ce texte”, a déclaré Élisabeth Borne.
Sans surprise , le Sénat a adopté le texte de la réforme des retraites , ce jeudi 16 mars.Le recul à 64 ans de l’âge de départ à la retraite a été entériné avant la dernière étape à l’Assemblée nationale.

Beaucoup de questions se posent sur les scénarios prévus au parlement.

Une journée cruciale pour le président, le gouvernement ainsi que les opposants à cette réforme des retraites

Selon le parisien le chef d’État Emmanuel Macron souhaite un vote à l’Assemblée nationale, mais pas le 49.3. C’est l’un des enjeux de la journée.
De son côté, Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT a prévenu que « Si la réforme est votée, la contestation ne cessera pas ».

L’intersyndicale avait appelé “solennellement” les parlementaires à voter contre la réforme. Cette loi “est déconnectée de la réalité concrète du travail”, a appuyé le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger, présent dans le cortège parisien.

“Nous pouvons dire que le débat a eu lieu […] Cette réforme a été davantage discutée que les deux précédentes réformes des retraites cumulées, en termes de temps d’expression et débat”,a plaidé le ministre du travail Olivier Dussopt.

“De manœuvres en blocages, d’attaques personnelles en comportements violents, nous avons assisté à une dérive, moins ici qu’ailleurs, mais avec la même volonté d’une obstruction que je trouve dangereuse”, a affirmé Olivier Dussopt.

L’intersyndicale avait appelé “solennellement” les parlementaires à voter contre la réforme. Cette loi “est déconnectée de la réalité concrète du travail”, a appuyé le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger, présent dans le cortège parisien.

 

About Nawel Thabet

Check Also

policeFrance 1

Loir-et-Cher : une augmentation des violences intrafamiliales de 40,8 % en 2023

La préfecture de Loir-et-Cher a présenté son bilan annuel chiffré dans le département en matière …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
MEDIANAWPLUS