GKfS8kTXUAASIei

Vendée: un brancardier roué de coups à l’hôpital de Challans

Le service des urgences à l’hôpital de Challans sous le choc!Un brancardier en soins intensifs après avoir été agressé à l’hôpital de Challans, en Vendée Le ministre délégué à la Santé, Frédéric Valletoux, a dénoncé un “acte odieux et lâche”.

Un brancardier, qui se trouve en soins intensifs, a été grièvement blessé après avoir été roué de coups samedi par une personne à l’hôpital de Challans, en Vendée, a annoncé dimanche 7 avril à l’AFP le parquet des Sables-d’Olonne.
Selon la procureure, Gwenaelle Cotto, la victime a été frappée par “une seule personne qui était accompagnée par d’autres” à l’hôpital. “Cette personne a pris la fuite et nous mettons tout en œuvre pour l’interpeller”,
“, a-t-elle précisé,à l’AFP.
Elle a ajouté qu’une enquête pour “violences contre personnel médical” a été ouverte.
Les faits remontent à samedi 6 avril, en fin de matinée, “plusieurs personnes qui accompagnaient en nombre deux patients pris en charge dans ce service ont commencé à s’énerver parce qu’ils étaient frustrés, soit par le délai d’attente soit parce qu’on ne leur a pas permis d’entrer dans le service aux côtés des patients”, avait expliqué dans un premier temps Marc Noizet,le président du Samu-Urgences de France (SUdF). Ce dernier avait aussi annoncé que le brancardier “a subi de graves lésions qui lui valent d’être en soins intensifs encore aujourd’hui”.

Le service des urgences temporairement fermé

A la suite de cette agression, le service des urgences de l’hôpital de Challans a été fermé “pendant plusieurs heures”, selon Marc Noizet. Le ministre délégué à la Santé, Frédéric Valletoux, a dénoncé sur X un “acte odieux et lâche”. “Un hôpital est un sanctuaire. Aucune violence envers le personnel soignant ne peut être tolérée” , a-t-il dit, en apportant son soutien au “brancardier des urgences gravement blessé”.


DE son côté,le ministre délégué à la Santé, Frédéric Valletoux, a dénoncé un “acte odieux et lâche”.

Il a ajouté “un hôpital est un sanctuaire. Aucune violence envers le personnel soignant ne peut être tolérée”.

About Nawel Thabet

Check Also

PHOTO 2024 05 08 20 50 22 1 1

JO Paris 2024 : l’arrivée de flamme olympique à Marseille en images

Sous les regards de 230 000 personnes dans le Vieux-Port, la flamme olympique a débarqué …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
MEDIANAWPLUS