Attaque au couteau à Arras : un professeur tué et deux autres grièvement blessés

Trois ans après l’assassinat de Samuel Paty , un professeur de lettre a été tué et deux autres ont été blessés dans une attaque au couteau dans un lycée à Arras,dans le Nord-pas-de-Calais, ce vendredi 13 octobre.
Par Medianawplus

L’attaque a eu lieu ce vendredi 13 octobre, aux alentours de 11 heures, au lycée Gambetta d’Arras, selon l’AFP. Un enseignant est mort et deux autres ont été gravement blessés.

L’assaillant âgé de 20 ans a été interpellé. Il est un ancien élève d’établissement, d’origine tchétchène, fiché pour radicalisation (fiché S).
Le Parquet national antiterroriste (PNAT) a ouvert une enquête pour assassinat en relation avec une entreprise terroriste.
Dans l’après-midi, le chef de l’État Emmanuel Macron s’est rendu sur place accompagné du ministre de l’Éducation Gabriel Attal et le ministre de l’intérieur Gérald Darmanin.

Le président de la République a dénoncé un “ assassinat lâche et sauvage ainsi que la “barbarie du terrorisme islamiste”. Il a annoncé également qu’une tentative d’attentat a été déjouée dans une autre région”

Emmanuel Macron a ajouté que “le choix est fait de ne pas céder à la terreur, de ne rien laisser nous diviser”.

https://x.com/EmmanuelMacron/status/1712842828303544370?s=20

L’Assemblée national en arrêt

Les députés ont suspendu leurs travaux en cours à l’Assemblée nationale pour exprimer leur solidarité avec la communauté éducative et les victimes de l’attaque.
« Nous venons de prendre connaissance d’événements terribles qui se sont déroulés dans un établissement scolaire de la ville d’Arras, nous attendons de savoir ce qui s’est passé, mais d’ores et déjà l’Assemblée nationale exprime sa solidarité et ses pensées, à l’égard des victimes, de leurs proches et de la communauté éducative dans son ensemble », a dit la vice-présidente
Naïma Moutchou, qui a levé la séance en cours dans l’hémicycle, après concertation avec les groupes politiques et le gouvernement.
Les politiques expriment leur « effroi » face à l’« horreur »
Des élus de tous bords ont fait part de leur « effroi ». « Trois ans après l’ignoble assassinat terroriste de Samuel Paty, de nouveau une attaque meurtrière contre des professeurs.
« Effroi et dégoût », a réagi Jean-Luc Mélenchon (LFI).

https://x.com/JLMelenchon/status/1712785717074473361?s=20

« Effroi après le nouveau meurtre d’un enseignant », a écrit Olivier Faure (PS). « Nous n’en avons pas fini avec le terrorisme ».
https://x.com/faureolivier/status/1712774976535777457?s=20

Pour la présidente de l’Assemblée nationale Yaël Braun-Pivet, « l’horreur vient de frapper » alors qu’Éric Ciotti (LR) a dénoncé une « horreur absolue ».
« Tout doit être mis en œuvre pour éradiquer l’islamisme, ses soldats et ses relais », a insisté Jordan Bardella (RN).
« À Arras, le djihad vient de frapper », a dénoncé Éric Zemmour (Reconquête).
Fabien Roussel (PCF) a appelé à « l’union de toute la nation contre le terrorisme ».
« La République est aux côtés de ses enseignants », a assuré l’écologiste Cyrielle Chatelain.

About Nawel Thabet

Check Also

Legislatives anticipees 2024 second tour taux de participation a 17 heures

Législatives anticipées 2024 : participation en hausse, 59,71% des Français ont voté à 17h

La mobilisation des électeurs français se confirme pour ce second tour des élections législatives anticipées …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
MEDIANAWPLUS