IMG 9851
Christophe Deloire, directeur général de Reporters sans frontières (RSF), crédit photo Nawel Thabet / Medianawplus

Christophe Deloire : le défenseur de la liberté de la presse n’est plus

À 53 ans, Christophe Deloire, figure emblématique de la défense de la liberté de la presse, s’est éteint. Ancien secrétaire général de Reporters sans Frontières, cet infatigable combattant pour la démocratie et le pluralisme médiatique a marqué de son empreinte la lutte contre la censure à travers le monde.
De la pédagogie à l’investigation, des prisons aux ambassades, sa voix résonnait, insoumise, partout où les droits des journalistes étaient bafoués. Porteur de l’héritage des Lumières, Deloire laisse un legs précieux à poursuivre.

Par Nawel Thabet / Medianawplus

Plusieurs journalistes sont en deuil.Le journaliste, auteur et éditeur français Christophe Deloire, ancien dirigeant de Reporters sans frontières, nous a quittés à 53 ans, après une vie d’engagement sans compromis pour la démocratie et la liberté de la presse.
Né de parents instituteurs dans l’Allier, Christophe Deloire avait développé très tôt un goût prononcé pour les mots et la transmission du savoir.
Un talent qu’il déploya dans le monde de l’information après des études de commerce, que ce soit dans l’audiovisuel à TF1, Arte et LCI, ou dans la presse écrite au Point de 1998 à 2007.
En près de dix ans comme reporter d’investigation, il signa des enquêtes retentissantes dévoilant les multiples visages de la France, des milliardaires aux sans-abris. Il explora les arcanes de la Ve République, l’islamisme, et publia un sulfureux “Sexus Politicus”.
À l’université Panthéon-Sorbonne et au Centre de Formation des Journalistes, il mit son sens de la pédagogie au service de l’excellence académique. Mais c’est à la tête de Reporters Sans Frontières, à partir de 2012, qu’il déploya pleinement son énergie combative. D’un redressement financier réussi à un rayonnement mondial dans 130 pays, il œuvra inlassablement à l’indépendance des médias, au soutien des journalistes persécutés dans le monde entier et à l’éradication de la censure. Rien ne décourageait cet ardent défenseur de la liberté et de la démocratie. À chaque nouvelle atteinte, il reprenait son combat pour le droit à l’information, une opinion libre et éclairée, un journalisme sans entrave.
Jusqu’au bout, cette vigie des dangers guettant nos sociétés poursuivit son engagement, à la tête du Forum sur l’information et la démocratie, puis du comité des États généraux du droit à l’information en 2023 à la demande du président de la République Emmanuel Macron.

About Nawel Thabet

Check Also

IMG 0143 scaled

Législatives anticipées : 16 044 procurations validées en une seule journée pour faciliter le vote par procuration

La France entre en campagne électorale pour des législatives anticipées provoquées par le Chef de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
MEDIANAWPLUS