EXPO HAMSI

« Kabylie de mon enfance. Le village au quotidien », exposition de l’artiste Hamsi Boubeker au Centre Culturel Algérien à Paris

Les cimaises du Centre Culturel Algérien à Paris seront aux couleurs des magnifiques œuvres de l’artiste belgo-algérien HAMSI Boubeker, à l’occasion de son exposition « Kabylie de mon enfance. Le village au quotidien » visible du 28 avril au 27 mai 2023.

Par Amina Mehali

L’exposition regroupera plus d’une quarantaine de ses plus belles toiles acryliques/encre de Chine, inspirées des scènes quotidiennes de sa Kabylie natale. Des scènes ravivées à travers son inspiration et ses souvenirs d’enfance.

La plupart des œuvres de HAMSI Boubeker sont composées de grandes foules, presque animées dans une composition bien structurée et fascinante. Le village au quotidien est artistiquement reconstitué avec ses fêtes, ses mariages, ses souks, ses cueillettes d’olives … Des scènes de la vie quotidienne foisonnantes, « grouillantes » d’animation et de couleurs chatoyantes ; un véritable régal des yeux.

L’artiste donne libre cours à son expression artistique en illustrant des thèmes dans toute leur splendeur, et offre au visiteur un moment de détente et de sérénité assurées. Ses œuvres à portée universelle se réfèrent, selon le public averti, à Pierre Brueghel (artiste peintre et graveur du 16e siècle) et à la peinture de genre caractérisée par la description de l’action humaine.

« Comme il s’agit de toiles dont le format varie selon mes envies, tout doit être mis en place avec soin. Les personnages se succèdent en nombre et je pense à chacun d’entre eux en termes divers : Qui sont-ils ? Que font-ils ? Que doivent-ils exprimer ? Toujours, je pars du bord inférieur et je remonte lentement vers le haut, il est indispensable de les rendre uniques. Un procédé autrefois utilisé par Jérôme Bosch et Pierre Brueghel, dans un tout autre genre », explique HAMSI Boubaker en répondant à une question qui lui a été posée par le journaliste et écrivain belge Daniel Bastié.

Cette description se reflète, en effet, à travers ses toiles qui laissent une trace de chaque expérience vécue, de chaque rencontre, de chaque souvenir et constituent un « arrêt sur le geste », selon François Esperanza, historien et critique d’art belge qui lui a consacré un article intitulé L’arrêt sur le geste : l’esthétique du mouvement selon HAMSI Boubeker.

Le public du Centre Culturel Algérien à Paris aura, ainsi, l’occasion de découvrir les œuvres de HAMSI Boubeker qui a exposé dans des grandes galeries, musées et centres d’art en Belgique (Espace Art Gallery à Bruxelles, en mai 2022), en France, au Grand-Duché de Luxembourg, au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Espagne, en Suisse et en Algérie. Ses œuvres illustrent actuellement la Station Tram LEMONNIER à Bruxelles.

About Nawel Thabet

Check Also

Unknown 1

Paris 2024: un QR code pour les Jeux olympiques

Un QR code sera nécessaire pour rentrer dans les zones à restriction pendant les Jeux …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
MEDIANAWPLUS