PHOTO 2023 03 24 16 49 20 2

L’annulation de la visite du Roi Charles III en France en raison des manifestations fait réagir la classe politique

L’annulation de la visite du Roi Charles III en France a fait réagir la classe politique dans l’Hexagone.
Par Medianawplus
Après les violences du jeudi 23 mars, en marge de la neuvième mobilisation contre la réforme des retraites,la pression est montée et Paris a décidé de reporter la visite du souverain britannique. Le président de la République Emmanuel Macron et le Roi Charles III se sont entretenu au téléphone, ce vendredi 24 mars, a indiqué l’Élysée dans un communiqué.
“Compte tenu de l’annonce, hier, d’une nouvelle journée d’action nationale contre la réforme des retraites le mardi 28 mars prochain en France, la visite du Roi Charles III, initialement prévue du 26 au 29 mars dans notre pays, sera reportée.”, a indiqué l’Élysée.

“Cette décision a été prise par les gouvernements français et britannique, après un échange téléphonique entre le Président de la République et le Roi ce matin, afin de pouvoir accueillir Sa Majesté le roi Charles III dans des conditions qui correspondent à notre relation d’amitié. Cette visite d’État sera reprogrammée dans les meilleurs délais.” a ajouté la présidence.

Les préparatifs étaient toujours en cours, autour de l’Arc de Triomphe pour la cérémonie lundi 27 mars.
La visite a été prévue à partir de dimanche 26 mars, a été reportée en raison d’une nouvelle journée de mobilisation intersyndicale contre la réforme des retraites, prévue le mardi 28 mars.

“La réunion des rois à Versailles dispersée par la censure populaire..”, a écrit Jean Luc Mélenchon sur twitter.

“Puisqu’il ne reçoit plus le roi d’Angleterre CharlesIII, Macron peut recevoir l’intersyndicale maintenant ?” a réagi, Alexis Corbière.

De son côté le chef du fil du parti communiste Fabien Roussel a écrit sur twitter”Comme quoi, Emmanuel Macron a trouvé la marche arrière.”.

About Nawel Thabet

Check Also

ddddddqqqq

Conflit Israël-Hamas : un accord trouvé pour libérer 50 otages israéliens en échange de prisonniers palestiniens et d’une trêve à Gaza

Les premières libérations devaient être dans les prochaines 24 heures.Un accord a été trouvé pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
MEDIANAWPLUS