image 123650291 scaled
De gauche à droite: Benoit Chevillard, commandant du groupement de la gendarmerie départementale, Xavier Pelletier , préfet de Loir-et-Cher , Charlotte Beluet , procureure de la République de Blois et Eric Lortet, directeur départemental de la police nationale .Crédit photo, communication pref41

Loir-et-Cher : des CRS et des gendarmes pour inverser la hausse de la délinquance via « Place nette » ou « Tempête 41 »

Après avoir dévoilé en amont les mauvais chiffres liés à l’augmentation de la délinquance dans le département en 2023, le préfet de Loir-et-Cher, Xavier Pelletier a tenu une conférence de presse, vendredi 23 février. Accompagné de la procureure de la République de Blois, Charlotte Beluet, et des représentants des forces de l’ordre, Eric Lortet, directeur départemental de la police nationale ainsi que le commandant du groupement de la gendarmerie départementale, Benoit Chevillard, le représentant de l’État a exposé les actions menées lors de l’opération « Place nette »et “Tempête 41”

Par Nawel Thabet / Medianawplus

Une situation qui confirme une nette augmentation sur le front de l’insécurité en Loir-et-Cher en 2023. Pour y faire face, le préfet de Loir-et-Cher, Xavier Pelletier, accompagné notamment de Charlotte Beluet, procureur de la République de Blois, et des représentants des forces de l’ordre ont détaillé le bilan de la délinquance suivi par les nouvelles actions menées et qui seront programmées dans le département pour renverser ces mauvais chiffres.

“Les chiffres ne sont pas satisfaisants, on est dans un contexte global d’augmentation des faits constatés sur l’ensemble du territoire. On voit très clairement que le Loir-et-Cher est perçu comme un processus de rattrapage progressif par apport à 2022… Je voudrais insister sur les engagements et sur les stratégies que je souhaiterais mettre en œuvre pour améliorer les choses”, a précisé Xavier pelletier, préfet de Loir-et-Cher.

« Place nette » ou « Tempête 41 » contre “toutes les formes de délinquance”

Le représentant de l’État a souligné que ces nouvelles stratégies et ces nouveaux engagements « Place nette » ou « Tempête 41 », visent à renforcer l’action des différents acteurs de la sécurité intérieure pour “assurer la sécurité des concitoyens dans le Loir-et-Cher”.
Parmi les priorités d’action retenues figurent le renforcement de la coopération entre les services de la Police et de la Gendarmerie nationale ainsi que des polices municipales. Appuyées par des “excellents rapports” avec le parquet de la République de Blois.

“Des opérations ciblées de type « Place nette » ou « Tempête 41 » contre “toutes les formes de délinquance” seront régulièrement programmées et multipliées chaque semaine tout en développant la vidéo protection en partenariat avec les collectivités territoriales”, a martelé le préfet.

Il a indiqué que les élus sont invités à signer des Conventions de participation citoyenne sur l’ensemble du département.
“L’objectif est d’associer habitants et forces de l’ordre pour une meilleure appréhension des questions de sécurité du quotidien et de prévention de la délinquance… On va inverser la courbe des chiffres et on le fera avec une détermination sans faille », a promis le préfet Xavier Pelletier.

“Les émeutes de juin ont impacté les statistiques de 2023”

Pour le directeur départemental de la police nationale, Eric Lortet, cette hausse des chiffres s’explique par la période du Covid et l’impact des émeutes de juin dernier. Et aussi par la forte mobilisation des policiers lors des manifestations ainsi que les opérations des escortes d’étrangers vers les centres de rétention administrative.
“Cette situation n’a pas empêché les policiers de réussir de résoudre des affaires comme les vols par violences, malgré le manque d’effectif sur Blois”, s’est félicité Eric Lortet.
Il a rappelé que le temps d’intervention des policiers dans le Loir-et-Cher est estimé à sept minutes contre 9 minute au niveau national.

Augmentation des gardes à vue

Dans les rangs de la Justice, la procureure de la République de Blois, Charlotte Beluet a rebondi sur le manque des effectifs qui concerne tous les volets, y compris la justice. Elle a précisé que les gardes à vue ont progressé avec 2150 en 2023, contre 1646 en 2022.« Sur les 2150, il y a 1182 gardes à vue : c’est-à-dire près de la moitié concernait des atteintes aux personnes avec 48 heures pleines de garde à vue, et en matière de trafics de stupéfiants, c’est 61 personnes en garde à vue qui a nécessité 96 heures pleines », a expliqué Charlotte Beluet.

De son côté, le commandant du groupement de la gendarmerie départementale, Benoit Chevillard qui assure la sécurité de 256 communes, a observé une augmentation de plus de 13 % dans sa zone sous la surveillance de 520 gendarmes et 200 réservistes.
“Le point noir dans notre zone se traduit par la hausse des atteintes aux personnes, en particulier dans le milieu des violences intrafamiliales… On a constaté 328 affaires supplémentaires, mais on arrive à élucider 80 % de ces faits grâce à nos deux cellules de lutte contre les violences intrafamiliales (Maison de Protection des Familles (MPF)), l’une à Blois, la seconde à Romorantin-Lanthenay. De nombreuses victimes femmes ont été prises en charge”, a détaillé Benoit Chevillard.
Selon lui, le deuxième point noir concerne les cambriolages qui touchent les locaux industriels et administratifs comme les mairies, les bureaux tabac.
Il s’est réjoui du succès de l’opération ” Place nette ” qui a permis de contrôler 39 points et récupérer un préjudice financier de plus de 30 000 euros au sein des chantiers volés sur Romorantin-Lanthenay.
“En 2024, on va avoir 16 militaires en plus pour renforcer le maillage avec la création d’une brigade mobile à Thoré-la-Rochette (6) et d’une brigade fixe à Chailles (10) en 2025”, a précisé, Benoit Chevillard.
Selon le préfet de Loir-et-Cher, Xavier Pelletier, plus de 400 hommes des forces de l’ordre ont effectué des opérations coup de poing.
Avec des renforts de CRS, de la police municipale et de gendarmes mobiles accompagnés d’autres services de l’État (Urssaf, fisc et douanes.) ont permis de constater une centaine d’infractions lors de multiples contrôles.

Tous les moyens humains et aériens sont prêts pour les JO dans le territoire

Alors que le territoire va accueillir les Jeux Olympiques l’été prochain et le passage de la flamme Olympique : « On doit continuer à mener une action résolue sur la voie publique avec davantage d’opérations de sécurisation. Il n’y aura pas de vacances cet été… On sera tous mobilisés à 100 % », a souligné Xavier Pelletier.
Le représentant de l’État a tenu à préciser que les chiffres des actions « Place nette » ou « Tempête 41 » menées dans le département, notamment à Blois, confirment la tendance positive des dernières semaines.
Grâce à une collaboration très efficace entre le parquet de la République de Blois et la préfecture.
Il a conclu par assurer que les moyens humains et aériens que la préfecture y consacre et la coopération de tous les instants, au niveau stratégique comme opérationnel, entre les différents services, vont porter leurs fruits.

About Nawel Thabet

Check Also

PHOTO 2024 03 25 12 47 55

Fondation du doute : Gilles Rion « Tant que l’art suscite quelque chose »

Depuis le mois de septembre 2024, Gilles Rion est le nouveau directeur de La Fondation …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
MEDIANAWPLUS