24MiTR6gZfXkaIWb copie

Conférence humanitaire pour Gaza à Paris : Emmanuel Macron “Il faut œuvrer à un cessez le feu” 

À L’initiative d’Emmanuel Macron, la France accueille, ce jeudi 9 novembre, une « conférence humanitaire pour Gaza » à Paris pour tenter de débloquer des aides vers les Gazaouies.Toutes les aides sont quasiment rendues impossibles par les bombardements ininterrompus israéliens.

Le Chef de l’État a appelé à « œuvrer à un cessez-le-feu » entre Israël et le Hamas en ouverture de la conférence humanitaire sur Gaza à Paris.

Par Nawel Thabet / Medianawplus

« Aujourd’hui, la situation est grave et se dégrade chaque jour davantage. Il faut une pause humanitaire très rapide et œuvrer à un cessez le feu. Il faut créer l’espace nécessaire aux acteurs humanitaires pour agir à Gaza. », a déclaré Emmanuel Macron lors d’une prise de parole pour ouvrir les travaux de cette conférence humanitaire.

Il a ajouté “Face au terrorisme, notre unité, notre détermination et notre compassion sont entières. Les otages doivent être libérés. Immédiatement. Sans condition. »

Le président de la République a rappelé que lorsque le Hamas a attaqué Israël, il a pris la responsabilité d’exposer les Palestiniens à de terribles conséquences.

“Aujourd’hui, ce sont les civils de Gaza qui souffrent. Près d’un million et demi de personnes ont été déplacées. Des milliers sont mortes ou ont été blessées. Au malheur des Israéliens s’ajoute désormais celui des Palestiniens. Nous ne pouvons pas nous y résoudre. Parce que toutes les vies se valent. Il ne peut y avoir de doubles standards.», a lancé Emmanuel Macron.

Il a rappelé aussi que « face au terrorisme, Israël a le droit de se défendre et le devoir de protéger les siens. Il a aussi une éminente responsabilité qui est celle de toutes les démocraties : respecter le droit et protéger les civils. » « Les civils doivent être protégés. C’est absolument indispensable. Ce n’est pas négociable. C’est une nécessité immédiate. »

Emmanuel Macron a réitéré la proposition de la France de créer deux États vivant “côte-à-côte en paix”.” Il est difficile d’envisager l’avenir mais il faudra « apprendre de nos erreurs et ne plus accepter que la paix au Proche-Orient soit toujours remise à plus tard », a t-il martelé. En ajoutant
“Reprendre l’initiative et trouvons les forces d’aller enfin vers la solution de deux États, Israël et la Palestine, vivant côte-à-côte en paix et en sécurité.”
Le Chef de l’État a proposé une série d’actions « pour éviter que d’autres groupes terroristes de la région ne se joignent plus avant aux hostilités, pour tarir leurs flux d’armes, d’argent, de propagande. »

« Personne ne peut plus dire que le Hamas n’est pas un danger. Des mesures devront être prises pour tarir ses financements et sanctionner ceux qui sont liés de près ou de loin à l’attaque du 7 octobre. »

Pour rappel, le
 gouvernement israélien n’est pas représenté à cette conférence humanitaire pour Gaza organisée à l’Élysée, et les pays arabes n’ont pas de représentant du plus haut niveau.
Benyamin Netanyahou a de nouveau exclu
 mercredi tout cessez-le-feu sans la libération des otages enlevés par le Hamas le 7 octobre, lors de son attaque sur le sol israélien qui a déclenché la guerre contre la bonde de Gaza.
Les Palestiniens fuient vers le sud dans l’espoir de trouver un abri, après plus d’un mois de bombardements et d’un siège qui les prive de nourriture, d’électricité et d’eau.

About Nawel Thabet

Check Also

Legislatives anticipees 2024 second tour taux de participation a 17 heures

Législatives anticipées 2024 : participation en hausse, 59,71% des Français ont voté à 17h

La mobilisation des électeurs français se confirme pour ce second tour des élections législatives anticipées …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
MEDIANAWPLUS