GA1osqdXYAAU0Sk

Une enquête est ouverte après la découverte de tags racistes sur la devanture d’une salle de prière à Guingamp

Une enquête a été ouverte par le parquet de Saint-Brieuc après la découverte de tags sur la devanture d’une salle de prière à Guingamp.
Les faits remontent à la nuit du vendredi à samedi, lorsque les responsables de l’espace associatif du Roudourou au nord-ouest de Guingamp ont découvert des inscriptions à caractère racistes : “Coiffe Bretonne , pas de voile: dehors”.
Des tags qui fustigent le voile et invite les musulmans à quitter la France, un deuxième qui fait référence à la bataille de Charles Martel en 732 contre les Arabes.

La Grande Mosquée de Paris a dénoncé cet acte en le qualifiant de  haine raciste et antimusulmane “Toute notre indignation de voir une nouvelle #mosquée, à Guingamp, être dégradée par la haine raciste et antimusulmane”, a écrit l’institution sur son compte X (ex-twitter).

“C’est raciste, déplorable et scandaleux”, a dénoncé de son côté le maire de Guingamp, Philippe Le Goff, qui a déposé une plainte. “J’ai été voir aujourd’hui la communauté musulmane pour lui apporter mon soutien.La République est une ,et indivisible”, selon les propos recueillis par France bleu.
Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a condamné ces “inscriptions haineuses”, qui n’ont “pas leur place sur notre sol et l’enquête permettra de confondre les auteurs”, a réagit Damanin sur son compte X(ex-twitter).

https://x.com/GDarmanin/status/1733134330489196768?s=20

About Nawel Thabet

Check Also

57CA01 OTR 447 scaled

La Grande Mosquée de Paris accueille la flamme olympique : un symbole d’unité et de diversité

Dans le cadre du Relais de la flamme olympique à Paris, la Grande Mosquée a …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
MEDIANAWPLUS