Unknown 6

L’attaque de la mosquée de Bayonne n’est plus un acte terroriste.

Par Nawel Thabet

 

Deux jours après l’attaque de la mosquée de Bayonne qui a fait deux blessés par balles. L’expertise psychiatrique que le suspect a fait l’objet, « conclu à une altération partielle de son discernement et /ou du contrôle de ses actes »,précise le parquet de Bayonne, mercredi 30 Octobre.

Le procureur a fait savoir que le parquet national antiterroriste n’entend pas se saisir du dossier.

Une information judiciaire est ouverte pour : Tentative d’assassinat ; dégradation et destruction aggravées ; violence avec usage d’une arme.

Un ancien candidat RN

l’octogénaire, Claude Sinké, ancien candidat pour le parti du Rassemblement National  de Marine le Pen, aux élections départementales de 2015 dans les Landes.

Connu par ses idées extrémistes, »Il ya quelques années, l’octogénaire avait partagé sur Facebook son admiration pour le polémiste Eric Zemmour. », selon un témoin cité par La République des Pyrénées.

Macron »la République fait bloc »

Emmanuel Macron, a porté son soutien Mardi 29 Octobre, aux deux victimes de la mosquée de Bayonne blessés par balles « La République fait bloc autour d’eux,comme elle fait bloc autour de chacun de ses enfants,lorsque l’obscurantisme et l’intolérance réapparaissent », a déclaré le chef de l’État lors de l’inauguration du centre européen du judaïsme à Paris.

L’octogénaire voulait venger Notre-Dame de Paris

Au lendemain de l’attaque de la mosquée de Bayonne, le procureur de la République de Bayonne, a annoncé lors d’un point de presse que l’octogénaire suspecté d’avoir attaqué la mosquée avait évoqué lors de ses premières auditions, qu’il voulait venger la destruction de la cathédrale Notre -Dame de Paris.

Il a expliqué que l’incendie a été évoqué par des membres de la communauté musulmane.En affirmant son geste était par volonté.

Rappel des fait 

Il était 15h20, lundi 28 Octobre, lorsque l’alerte était donnée.Deux fidèles  de la mosquée de Bayonne grièvement blessés par un assaillant d’un  certain âge, qui a pris la fuite après une tentative d’incendie.

Des voisins ont relevés sa plaque d’immatriculation, un élément qui aidera les enquêteurs à appréhender l’octogénaire en fin d’après-midi, à son domicile de Saint-Martin – de Seignanx, dans les Landes.

Il s’agissait d’un ancien candidat RN, d’extrême droite, Claude Sinké 84 ans.

 

 

About Nawel

Check Also

images 10

Macron « La République fait bloc autour des deux blessés de la mosquée de Bayonne »

vues: 33 Par Medianawplus Emmanuel Macron, a porté son soutien Mardi 29 Octobre, aux deux …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
MEDIANAWPLUS