EddfpiBX0AMeKVW 2 2

Des icônes arabes d’Oum Kaltoum à Dalida à l’institut du monde arabe à Paris

Par  Medianawplus

 

L’institut du monde arabe à Paris met en lumière des icônes arabes d’Oum Kalthoum à Warda al-Djazaïria, d’Asmahan à Fayrouz, de Laila Mourad à Samia Gamal, en passant par Souad Hosni, Sabah et Dalida.

Un voyage fabuleux à travers une exposition qui se tiens actuellement à l’institut du monde arabe à Paris du 19 mai au 26 mai. La traversée nous emmène au cœur des vies et de l’art de ces chanteuses et actrices de légende.

Icônes intemporelles, femmes puissantes, symboles adulés dans les sociétés arabes d’après-guerre, ces divas aux carrières exceptionnelles s’imposent du Caire à Beyrouth, du Maghreb à Paris, incarnant une période d’effervescence artistique et intellectuelle, une nouvelle image de la femme, ainsi que le renouveau politique national qui s’exprime du début des années 1920, notamment en Égypte, jusqu’aux années 1970.

Dans un entretien accordé à la radio France musique,  Jack Lang,  président de l’Institut du monde arabe à Paris, a estimé que cette « exposition met ainsi en lumière, à travers ces divas, l’histoire sociale des femmes arabes et la naissance du féminisme au sein de ces sociétés patriarcales, leur participation au panarabisme et aux luttes d’indépendance dans les contextes de la colonisation et de la décolonisation, et – avant tout – leur rôle central dans les différents domaines artistiques qu’elles ont contribué à révolutionner. »

Il a ajouté qu' »il est parmi les chanceux qui ont pu être présent lors d’un concert en Égypte. À l’époque il avait 17 ans. C’était difficile d’obtenir un ticket pour accéder à la salle d’Opéra au Caire.Heureusement  j’ai pu voir la diva Oum Kaltoum « , en chair et en os sur scène. J’ai été ébloui par la couleur rouge du velours des fauteuil.. »

Pareillement pour  l’autre icône libanaise Fayrouz,  » j’ai pu la côtoyer au Liban par le biais de son premier mari musicien. »

« Après être devenu ministre , je l’ai décoré à Paris », a confié Jack Lang , à la radio France musique.

L’institut du monde arabe à Paris a rouvert ses portes le 19 mai dernier, après des mois de fermeture, avec cette exposition « Divas » des stars arabes.

 

 

 

 

 

 

 

About Nawel

Check Also

PHOTO 2021 07 31 14 19 22 3

France : Une pastorale jouée intégralement en langue basque met à l’honneur l’Émir Abdelkader

vues: 151 Par Nawel Thabet / Medianawplus   Une pièce théâtrale jouée et chantée en …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
MEDIANAWPLUS