Elisabeth Borne se rend en Algérie pour concrétiser le « nouvel élan » entre les deux pays

La Première ministre sera dimanche et lundi à Alger, accompagnée d’une vaste délégation de 16 ministres. Ils devront mettre en oeuvre les engagements pris par Emmanuel Macron et son homologue Abdelmadjid Tebboune en août pour relancer la relation bilatérale.

Il paraît loin, le temps où Alger rappelait son ambassadeur à Paris après des propos acerbes d’Emmanuel Macron sur le régime algérien. Un an quasiment jour pour jour après cet épisode de tension entre les deux pays, Elisabeth Borne s’apprête à se rendre dans la capitale algérienne. Elle sera accompagnée de quelque 16 ministres, dont Bruno Le Maire (Economie), Gérald Darmanin (Intérieur) ou encore Pap Ndiaye (Education nationale), et d’une poignée de chefs d’entreprise, plutôt des représentants de petites et moyennes entreprises, à l’exception du géant pharmaceutique Sanofi.

La Première ministre française aura pour mission de traduire par des gestes concrets le « partenariat renouvelé » entre les deux pays annoncé en août, à l’issue de la visite d’Emmanuel Macron dans le pays . Le président de la République et son homologue Abdelmadjid Tebboune avaient signé une déclaration conjointe , dite « déclaration d’Alger » qui prévoyait de relancer la relation bilatérale selon six grands axes (politique, mémoire, mobilité, partenariat économique, coopération scientifique et culturelle notamment et projets pour la jeunesse)

A son arrivée dimanche à Alger, après une traditionnelle séquence d’hommage au mémorial des Martyrs puis au cimetière Saint-Eugène, Elisabeth Borne et sa délégation participeront à un Comité intergouvernemental de Haut niveau (CIHN) France-Algérie, le premier depuis plusieurs années, qui visera à « concrétiser et décliner ces six grands axes », indique Matignon. « Pour chacun d’entre eux, le CIHN sera l’occasion de faire un point d’étape et surtout d’établir une feuille de route avec un calendrier de rencontres bilatérales à tous les niveaux et à des échéances régulières. »

www.lesechos.fr

About Nawel Thabet

Check Also

Legislatives anticipees 2024 second tour taux de participation a 17 heures

Législatives anticipées 2024 : participation en hausse, 59,71% des Français ont voté à 17h

La mobilisation des électeurs français se confirme pour ce second tour des élections législatives anticipées …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
MEDIANAWPLUS