IMG 0015 scaled
Mikhaïl Bouzine, pianiste,compositeur et lauréat en octobre 2020 du Concours International de piano d'Orléans, crédit photo Medianawplus

Mikkhaïl Bouzine, l’oiseau rebelle atterri au conservatoire de Blois

Par Nawel Thabet / Medianawplus

 

Mikhaïle Bouzine, le pianiste et l’homme-orchestre, a atterri au conservatoire de Blois, samedi 20 novembre dans le cadre de sa tournée des neuf masterclass dans la région Centre- Val  de Loire du 17 novembre au 8 décembre 2021.

Avec un répertoire contemporain du XXe et XXI siècle, Mikhaïl Bouzine a réussi à faire transmettre cette musique envoûtante au public blésois.Une véritable démonstration offerte avec l’art et la manière aux blésois.

Le pianiste a présenté son récital issu de trois programmes de concert de Carl Philip Emmanuel Bach à Lannis Xenakis.Inspiré par trois tableaux d’Odilon Redon, peintre et graveur symboliste français(1840-1916).

Pour Mikhaïl Bouzine concernant ses trois programmes” il n’y a pas une connexion explicite entre la musique de mes récitals et la peinture d’Odilon Redon, mais les deux convergent sur un mixte de certaines émotions, des images que j’ai profondément senties nécessaires à mon programme.Pour moi , Redon est un artiste qui a transcendé le style de son époque .Ses sujets , ses personnages , pourraient provenir de l’époque médiévale du baroque , du romantisme , du symbolisme et même du postromantisme. Car certaines de ses œuvres sont essentiellement ironiques et post-ironiques dans leur message”.

La tournée au conservatoire de Blois a débuté par un récital présenté par l’artiste suivi par une classe de maître dans l’après-midi dédié aux élèves du conservatoire de Blois.

IMG 0028 scaled
Mikhaïl Bouzine lit la partition de l’un des élèves participants dans la master-classe à ses côtés Patrick Nachbaur, traducteur et trésorier de l’association Orléans concours international,

La partie pédagogique de la classe maître était enrichissante pour les élèves pianistes  participants du conservatoire de Blois.

Chaque note, chaque silence et chaque nuance a été décrypté par le maître de classe.Crayon à la main et partition sous les yeux. L’objectif est d’atteindre la perfection et surtout l’ouverture pour ces jeunes élèves pianistes sur un nouveau horizon musical contemporain peu connu.

Le plus jeune élève âgé de 9 ans (deuxième année du deuxième cycle), n’a pas caché sa joie d’être encadré par Mikhaïl Bouzine qu’il a vu jusqu’ici sur les affiches du conservatoire , ” j’ai appris beaucoup de choses, je suis très content de ma première participation”.

Une opportunité pour le rayonnement du conservatoire

Pour Clément Guillot, directeur du Conservatoire de Blois, la venue d’un  grand soliste et le gagnant d’un concours international d’Orléans “est une très belle opportunité à la fois  pour le rayonnement du conservatoire mais également pour les élèves qui ont la chance d’écouter un pianiste de  renommée internationale lors d’un  récital offert aux enfants.”

“Mais en même temps, d’avoir la chance inouïe de pouvoir bénéficier des conseils d’une master classe de ce pianiste”.

Il a ajouté “Mikhaïl Bouzine est un grand talent russe et, le concours international d’Orléans nous fait l’honneur chaque deux ans de nous proposer un récital et une master classe pour les élèves.”

“Je pense que c’est un moment marquant pour les enfants, pour leur permettre  d’avoir une motivation supplementaire pour préparer leurs morceaux et , les travailler d’une manière plus approfondie, et, ainsi , leur permettre d’avoir les conseils éclairés d’un soliste qui vient de l’extérieur.”

“Je pense également que voir un pianiste d’une telle envergure,  leur permet, en plus de leur professeurs qui sont d’ excelents pianistes, d’avoir une motivation pour travailler, pour s’entrainer  et, se rendre compte de l’ investissement nécessaire si on souhaite devenir un jour professionnel”

Il faut noter que le lauréat du premier prix “Blanche Selva ” du  14éme Concours International de piano d’Orléans 2020, à l’invitation d’Isabella Vasilotta, directrice artistique du Concours, a enregistré son premier disque intitulé “L’oiseau rebelle”,le 12 novembre sur le label B Records,  en référence à l’engagement de certains compositeurs qu’il y interprète.

Le jeune pianiste est né à Moscou en 1995, il a reçu une éducation musicale au conservatoire de Moscou avec Andrei Shibko. Il vit à Stuttgart en Allemagne depuis 2019.

L’oiseau rebelle poursuivra sa tournée en se posant dimanche 21 novembre au Théatre de Châteaudun.Il donnera rendez-vous également aux orléanais le 24 novembre à la salle de l’institut pour une masterclass à 14h et un Récital à 19h.

D’ autres villes à leur tour, l’ accueilleront : Châteauroux à La chapelle des Rédemptoristes ( 27 novembre); Amboise au Théâtre Beaumarchais ( 1er décembre); Tours à l’Auditorium du Conservatoire ( 2 décembre); Bourges à la salle Mozart du Conservatoire (4 décembre) et Vierzon à la Décale (8décembre).

About Nawel

Check Also

E W4oH4XsAQ42eH

L’islam engendre-t-il la violence? La réponse, dans “Le Manifeste Contre le Terrorisme Islamiste”

 Nawel Thabet / Medianawplus   Hasard de calendrier ou coïncidence, le recteur de la Grande …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
MEDIANAWPLUS