images copie 16

Algérie : Les conditions de la réouverture partielle des frontières suscitent la colère de la diaspora algérienne en France

Par Nawel Thabet / Medianawplus

 

Les conditions de la réouverture partielle des frontières annoncées par le gouvernement en Algérie, le 16 mai dernier, suscitent la colère au sein de la diaspora en France.

Après 15 mois de fermeture, la joie a fait place à la déception. la nouvelle était brutale pour les algériens établis en France.

Parmi les mesures annoncées, l’isolation obligatoire des 5 jours à l’arrivée en Algérie, combien même avec un PCR négatif,  aux frais du voyageur dans un hôtel pré-désigné, rencontre une incompréhension totale.

Pour Tahar qui attend depuis plus d’un an de revoir sa maman à Oran et guette la mise en ligne de la vente des billets, « cette réouverture est au compte goutte, on ne pas la différencier du vol commercial ou du vol de rapatriement… c’est le flou total », a-t-il confié à Medianawplus.

« Une forme de poursuite d’une fermeture qui ne dit pas son nom »

Pour Jil Jadid Monde,dans un communiqué adressé à la presse,  « la mesure de confinement obligatoire est injustifiée au regard des autres mesures proposées dont l’exigence d’un test PCR négatif de moins de 36 heures. Cette mesure suscite d’ores et déjà inquiétude, incompréhension et mécontentement, tant la mesure est assimilée à un barrage à tout souhait de rejoindre les siens en Algérie. C’est là une forme de poursuite d’une fermeture qui ne dit pas son nom. »

Le parti de l’opposition rappelle que « dans le contexte sanitaire actuel, si les citoyens algériens résidents à l’étranger sont, en responsabilité, pleinement conscients de la nécessité que soient respectées des règles de préservation collective, il est exagéré d’imposer un régime aussi contraignant, qui manifestement ne présentera pas plus de protection, dès lors que le test PCR exigé est négatif et de moins de 36 heures ou que certains sont déjà vaccinés ».

Jil Jadid Monde réitère « ses propositions qui permettent de garantir la sauvegarde de la santé de tous et qui sont en application dans une large majorité de pays qui ont gardé leurs frontières ouvertes, en particulier à leurs ressortissants, à savoir vaccination ou test PCR négatif de moins de 72 heures, ce qui garantira à tout un chacun de jouir de son droit de se rendre dans son pays. »

Un appel à la mobilisation

Dans le même contexte, un appel anonyme à la mobilisation a été lancé sur les réseaux sociaux,  devant l’Ambassade d’Algérie à Paris et tous les consulats en France samedi 29 mai 2021 à 11h, qualifiant ces mesures d' »inadmissibles « , selon le message relayé par les réseaux sociaux.

Un appel similaire a été partagé sur la page Facebook « Étudiants -cadres Algériens en France ».

 

Naw

 

 

About Nawel

Check Also

laamamra

L’Algérie rompt ses relations diplomatiques avec le Maroc

vues: 162 Par Medianawplus   L’Algérie, par la voix de son ministre des Affaires étrangères …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
MEDIANAWPLUS