images 2 copie 15
Le président français Emmanuel Macron

Macron souhaite l’apaisement “J’ai le plus grand respect pour le peuple algérien..J’entretiens des relations cordiales avec Tebboune”

Par Nawel Thabet / Medianawplus

 

Le président de la République Emmanuel Macron a fait savoir dans un entretien accordé, ce mardi 05 octobre, à France Inter, qu’il maintenait ses propos parus au journal”le Monde”. Des propos qui ont suscités l’indignation des autorités algériennes.

Par ailleurs,Il a affirmé qu’il souhaite l’apaisement des tentions entre Alger et Paris, et, assure avoir des “relations cordiales” avec son homologue algérien “Mon souhait c’est qu’il y ait un apaisement“.

Mais il prévient qu’il ne laissera pas tomber le travail des deux mémoires “J’ai le plus grand respect pour le peuple algérien, et j’entretiens des relations vraiment cordiales avec le président Tebboune. Mais nous avons enclenché un travail, avec le rapport que nous avons demandé à Benjamin Stora (…), avec la jeunesse française et franco-algérienne, et je continuerai ce travail“.

Un travail rugueux dont il sait qu’il ne permettra pas un apaisement immédiat des relations franco-algériennes. “Il y aura immanquablement d’autres tensions. Ce ne sont que des histoires de blessures. Le problème c’est que beaucoup sont inconciliables les unes avec les autres. Or on est tous ensemble dans le même pays, et donc on doit avoir un projet national qui nous embarque”, a conclut le président.

Pour rappel , Les relations entre Paris et Alger se sont tendues ces derniers jours, alors qu’approche le soixantième anniversaire de l’indépendance de l’Algérie.

Samedi , Alger a rappelé son ambassadeur à Paris pour consultation, avant de fermer l’espace aérien algérien aux avions militaires français.

Lors d’une rencontre entre  le président français et une vingtaine de jeunes dont les parents ou les grands parents étaient d’anciens combattants du FLN, des harkis ou des rapatriés. Le président de la République a estimé dans un article publié, au Monde, qu’après son indépendance 1962, l’Algérie s’est construite sur “une rente mémorielle”, entretenue par ” le système politico-militaire”.

Il y a évoqué aussi “une histoire officielle totalement réécrite, qui “ne s’appuie pas sur des vérités, mais,repose sur un discours de haine de la France”.

Une atteinte intolérable à la mémoire des 5.63 millions de valeureux martyrs

Dans son communiqué, adressé à la presse, samedi soir,  Alger a estimé que les propos du président Macron “portent une atteinte intolérable à la mémoire des 5.63 millions de valeureux martyrs qui ont sacrifiés leurs vies dans leur résistance héroïque à l’invasion coloniale française ainsi dans la glorieuse révolution de libération nationale”.

Selon les médias locaux algériens, un autre passage des déclarations d’Emmanuel Macron a provoqué l’indignation des autorités algériennes.

“Est-ce qu’il avait une nation algérienne avant la colonisation française ?  Ça, c’est la question”, s’est interrogé le président français en rappelant qu’il y a eu” de précédentes colonisations”.

“fasciné de voir la capacité qu’a la Turquie à faire totalement oublier le rôle qu’elle a joué en Algérie et la domination qu’elle a exercée”. “Et, d’expliquer, que les français ont été les seuls colonisateurs … c’est génial”.

 

 

 

 

 

About Nawel

Check Also

images 2 copie 17

Un soldat français tué au Mali

Par Medianawplus   Un soldat français a été tué au Mali lors d’un combat contre …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
MEDIANAWPLUS